en-USfr-FR
Trucs et Astuces, Tutoriaux Pinnacle Studio, AVID Studio, HFX, proDAD et Boris FX
Les 25 Derniers Tutos

DV FX - Flux RSS Souscrire à la mise à jour des articles par email - Tous les tutos - Recherche - Tutoriaux par Catégorie / Auteur / Mois

Bibliothèque de Studio : en connaître tous les secrets

Bibliothèque de Studio : en connaître tous les secrets Par Larocom - Dernière mise à jour le dimanche 1 septembre 2013
23017 Visites :: 68 Commentaires :: Article Rating (Nombre de votes: 31)
Catégorie: Tutos Pinnacle Studio 21 et S16-S20 / Général  -  Tutos récents
Publié le samedi 26 mai 2012
Créé le jeudi 12 avril 2012 11:36
 

A la lecture de certains commentaires sur ce site ou sur le forum dédié à Studio, il apparaît que la notion de bibliothèque au sein des versions de Pinnacle Studio 16 ou AVID Studio est difficilement perçue par certains, surtout dans les premiers temps de l’utilisation du logiciel. Cette difficulté semble d’autant plus sensible lorsqu’on a été (et qu’on est peut-être toujours) un utilisateur de Pinnacle Studio 1-15, parfois de longue date.

Certes, l’architecture de la bibliothèque de Studio qui met a disposition de l’utilisateur la puissance du logiciel et de ses outils, est radicalement différente de ce que l’on a pu connaître par le passé sous Pinnacle Studio 1-15 et peut apparaître déroutante. Mais en première approche seulement car, à y bien regarder, tout cela n’est pas aussi compliqué qu’il y paraît.

Ce tutoriel, élaboré initialement avec Avid Studio (chapitres 1 et 2), est désormais enrichi des particularités de Pinnacle Studio 16 regroupées dans le chapitre 3. L’accès aux paragraphes de ce nouveau chapitre peut être soit direct au travers du sommaire, soit via un des liens du type « (Part.S16) » présents au sein des différents paragraphes des deux premiers chapitres.

Conventions de rédaction du chapitre 3 : Dans les paragraphes de ce chapitre figurent uniquement les éléments textes, images et références au manuel de Pinnacle Studio 16 différents de ceux d’Avid Studio. La présence de la syntaxe « ….. » signifie que l’élément est précédé et/ou suivi d’autres éléments inchangés du paragraphe originel. Quelque soit le lien d'accès initialement utilisé (sommaire ou « Part.S16 »), la syntaxe « (retour) » présente en fin de chacun des paragraphes du chapitre permet de revenir au paragraphe originel correspondant.

L'article qui s’adresse en premier lieu aux utilisateurs débutants avec Studio, sans oublier les monteurs expérimentés, a donc pour objectif de vous faire découvrir les grandes lignes de ce qui se cache derrière ce terme de « Bibliothèque » et d’en démystifier l’approche. Mais en aucun cas il a vocation à se substituer aux manuels de Studio. D’ailleurs, tout au long de cet article, je renverrai à ces manuels qui demeurent la référence. Les renvois seront du type : ( Man-AS, ….., p. n-n ) ou ( Man-PS, ….., p. n-n ).

Enfin, il n’a la prétention d’être ni exhaustif ni à l’abri d’une erreur, car certaines fonctionnalités peuvent avoir plusieurs entrées et/ou des comportements particuliers selon les caractéristiques de la plate-forme d’installation du logiciel ou les habitudes de chacun. Seule est exprimée ici une vision qui se veut didactique et volontairement simpliste, laissant ainsi la porte ouverte aux découvertes et habitudes des uns et des autres … et aux remontées qu’ils en feront à la communauté.

Bon. Vous êtes prêts ? Alors commençons.

Chapitre 1 : Architecture, Fonctions de base Chapitre 2 : Gestion et utilisation des contenus
Généralités Collections
Arborescence des contenus, Dossiers surveillés Import rapide
Dualité d’affichages de la bibliothèque Notations
Onglets des emplacements Balises, créations et affectations
Groupements des contenus Les filtres d’affichages des contenus
L’explorateur de la bibliothèque Les icônes d’une vignette
Détection de scènes vidéo Le lecteur de la bibliothèque
Supprimer des éléments de la bibliothèque L'éditeur de médias
Médias manquants

SmartSlide et SmartMovie

Chapitre 3 : Particularités Studio 16

Généralités Collections
Arborescence des contenus, Dossiers surveillés Import rapide
Dualité d’affichages de la bibliothèque Export direct depuis la bibliothèque (nouveau)
Onglets des emplacements Notations
Groupements des contenus Balises, créations et affectations
L’explorateur de la bibliothèque Les filtres d’affichages des contenus
Détection de scènes vidéo Les icônes d’une vignette
Supprimer des éléments de la bibliothèque Le lecteur de la bibliothèque
Médias manquants L'éditeur de médias
  SmartSlide et SmartMovie
Chapitre 1 : Architecture, Fonctions de base

Généralités

La notion de « Bibliothèque » est en fait un terme générique qui rassemble au sein d’une base de données une arborescence de contenus de quatre branches principales respectivement divisées en sections spécifiques plus petites ( Man-AS, p.12-13 ) ( Part.S16 ) :

  • Tous les médias : recense ce qui vous appartient, vos médias présentés en sections Photos, Vidéo et Audio et stockés sur votre disque dur ou sur tous supports externes connus de Studio. Une section supplémentaire « Média manquant » éventuellement présente est décrite au chapitre 2.
  • Projets : une section pour vos Projets de films montés ou en cours de montage, et une section pour vos Projets de disques élaborés ou en cours d’élaboration. ( N.B : il s’agit bien d’éléments présents dans Studio au moment de l’affichage et non de productions antérieures stockées sur des supports non visibles de Studio à ce moment ).
  • Collections : cette branche diffère des 3 autres branches de l’arborescence de la bibliothèque par la nature de ses contenus et la manière dont ils y sont introduits. Les collections font l’objet d’une description au chapitre 2.
  • Eléments créatifs : dans cette branche, se trouvent Effets, Transitions, Effets sonores, Thèmes de montage, Fonds musicaux, Titres et Menus disques fournis en standards par Studio. Mais vous y trouvez également des éléments chargés postérieurement à l’installation tels par exemple les transitions gratuites de « Déclic Vidéo ».
Généralités, les branches

D’une manière générale, chaque clip, son, transition, menu, etc…correspond à un fichier stocké dans la mémoire disque de votre ordinateur, visible au travers de l’Explorateur Windows. La bibliothèque ne contient pas de copies de ces fichiers, mais seulement dans ses propres fichiers de base de données l’inventaire de ceux-ci avec leurs noms, localisations sur le disque dur (adresses) et propriétés.

Les fichiers de la base de données de la bibliothèque sont eux stockés dans un dossier à usage exclusif d’un utilisateur (dans les répertoires de l’installation standard généralement sur C:\ - recommandé). Si plusieurs utilisateurs utilisent Studio sur le même ordinateur avec des comptes sessions individuels, une bibliothèque spécifique est crée pour chacun d’eux.

Quant à vos médias physiques, ils sont stockés au sein d’un lecteur différent de celui d’installation (fortement recommandé), par exemple sur le disque dur D:\ de l’ordinateur, ou mieux sur un ou plusieurs disques externes F:\ ou G:\ ou … connectés en USB (ou autres) dont l’organisation et la gestion sont assurées à votre convenance via l’Explorateur Windows.

Arborescence des contenus, Dossiers surveillés

Tous les éléments des sections et sous-sections des différentes branches de la bibliothèque ont des origines différentes.

Les éléments créatifs d’origine sont identifiés automatiquement par la bibliothèque à partir des répertoires d’installation de Studio (généralement sur C:\, recommandé). Les éléments ajoutés ultérieurement comme par exemple des transitions gratuites « Déclic Vidéo », rejoignent les éléments d’origine via leurs propres procédures d’installations et sont automatiquement inventoriés par la bibliothèque dès l’ouverture suivante de l’application.

Quant à vos médias sources Photos, Vidéo et Audio, mais également éventuellement vos créations (*) comme des menus, des titres, ils sont stockés et gérés par vos soins via l’Explorateur Windows sur votre(vos) disque(s) dur(s) interne(s) et/ou externe(s), dans un espace réservé aux données généralement différent de C:\ (*).

(*) Il est conseillé d’enregistrer vos médias et créations dans votre espace de données personnelles et non sur le disque C:\ d’installation de Studio, au risque dans le cas contraire de les voir éventuellement disparaître intempestivement à l’occasion d’une mise à niveau de l’application.

Afin que ces emplacements personnels soient connus de la bibliothèque et donc exploitables pour vos montages, ils sont configurés dans la base de données Studio en tant que « Dossiers surveillés ».

Pour définir quels dossiers Windows seront surveillés par Studio, ouvrir le panneau de configuration comme le montre l’image ci-contre et sélectez l’option « Dossiers surveillés ».

Puis :

  1. Ajoutez chaque dossier Windows que vous désirez mettre sous surveillance de la bibliothèque.
  2. Pour chacun choisissez le type de média à surveiller (modifiable).
  3. Vous pouvez également supprimer un dossier de la surveillance en le sélectant dans la liste affichée.

( Man-AS, p.261-262 ) ( Part.S16 )

Panneau de configuration

La nature des médias présents dans un dossier surveillé (ou sous-dossier) est déterminée par la reconnaissance des extensions des fichiers qui y sont contenus. Cette identification automatique permet à la bibliothèque de ventiler les médias dans les différentes branches de la base de données. Par exemple, des clips vidéo (.mpeg, .mts, …) et des clips audio (.mp3, .wav, …) simultanément présents dans le répertoire Windows « Avid Studio » sont respectivement orientés vers les branches « Vidéo » et « Audio » dans une section au nom du répertoire Windows.

Comme le montre l’image ci-contre, grâce à la notion de dossiers surveillés, l’arborescence Windows de vos dossiers de stockage de médias est en harmonie avec les branches de l’arborescence Studio. Gestion et utilisation des médias sont ainsi facilitées.

Harmonie des dossiers surveillés

Dès lors, l’import par exemple d’un nouveau média dans un dossier surveillé est immédiatement identifié et mis à votre disposition par la bibliothèque dans la branche idoine de son arborescence, soit en temps réel si Studio est en cours d’exécution, soit à la prochaine ouverture de l’application.

Un message du type de celui ci-contre, affiché dans l’angle inférieur droit de l’espace de travail en cours, vous informe de l’opération de mise à jour. Message de mise à jour

Dualité d’affichages de la bibliothèque

Il existe deux modes d’affichage de la bibliothèque ( Man-AS, p.10-11 ) ( Part.S16 ) :

  • L’affichage principal (onglet principal « Bibliothèque ») utilise tout l’espace de travail disponible de la fenêtre Studio pour fournir le plus d’informations possibles en un seul coup d’œil et en faciliter la gestion.
  • L’affichage compact que l’on retrouve dans les éditeurs de films, de disques, de titres, etc… Il a l’intégralité des fonctionnalités présentes dans l’affichage principal. La présence de cette vue réduite dans les différents éditeurs vous permet de travailler dans ces espaces de montage avec des contenus de la bibliothèque sans avoir à revenir sans cesse à l’affichage principal.

Les points communs aux deux affichages de la bibliothèque sont les onglets des emplacements décrits ci-après. Ces onglets présentés en affichage principal dont celui actif, sont rigoureusement les mêmes proposés en affichage compact et réciproquement.

Dualité d'affichages

Particularité de l’affichage compact PS 16.1 ( Part.S16 )

Onglets des emplacements ( Man-AS, p.14, p.28 ) ( Part.S16 )

Vos montages de films vont vous conduire à utiliser divers types d’éléments, souvent de manières récurrentes. Pour vous simplifier la vie, la bibliothèque vous propose d’utiliser des onglets. Ils fonctionnent selon le même principe que ceux de votre navigateur web, permettent de distinguer des éléments de natures différentes répertoriés à des emplacements différents dans la base de données, et grâce à la dualité d’affichages de la bibliothèque d’y accéder directement dans les phases de montages.

Quel qu’en soit le nombre, et quel que soit le mode d’affichage en cours (Bibliothèque, Film ou Disque), les onglets des emplacements (et donc l’arborescence des contenus) occupent toujours le panneau gauche de l’espace de travail.

Un onglet existe par défaut. Mais d’autres peuvent être créés et configurés, sans limite connue de nombre.

Création d'onglets

  1. Cliquez sur l’icône d’ajout d’un onglet
  2. Cliquez sur une section ou sous-section d’une branche de l’arborescence et le nouvel onglet créé en prend immédiatement l’intitulé comme légende.

Dans l’exemple ci-dessous, trois onglets permettent d’accéder aux éléments d’un montage. L’onglet actif présente des transitions gratuites « Déclic Vidéo ».

Utilisation des onglets

Pour fermer un onglet, cliquez sur l’icône « x » à droite de la légende de l’onglet.

Groupements des contenus ( Man-AS, p.15-17 ) ( Part.S16 )

Les différentes branches de l’arborescence, à l’exception de la branche « Collections », peuvent présenter les contenus de leurs sections et sous-sections selon plusieurs types de regroupements. En fait, il s’agit tout simplement de critères permettant différentes présentations triées des contenus de l’arborescence Studio.

Les trois branches proposent trois critères identiques : « par Dossier », « par Date » et « par Notation ». Seule la branche « Tous les médias » propose le critère supplémentaire par « Type de fichier », totalement inutile pour les autres branches.

Quelque soit le critère retenu, ce sont toujours les mêmes éléments virtuels de la base de donnée qui sont présentés dans des classements différents. C’est la ligne d’en-tête de la branche qui offre l’accès au petit menu déroulant contenant les critères. Cette fonction est accessible dans les deux modes d’affichage de la bibliothèque.

A titre d’exemple, l’image ci-dessous présente pour la branche « Tous les médias », les affichages de l’arborescence correspondant respectivement aux quatre critères de présentations.

Le critère « par Dossier » (proposé par défaut) est de loin le plus usité car reflétant au plus près l’arborescence Windows de stockage de vos médias.

L’affichage « par Date » peut vous être utile pour localiser vos médias dans le temps ou encore des éléments créatifs de sites tiers que vous auriez pu antérieurement installer.

Le groupement « par Notation » répartit les éléments d’une section en 6 sous-sections maximum, une par nombre d’étoiles affectées aux éléments et une pour les éléments non notés. Voir l’affectation des notations au chapitre 2.

Enfin, le regroupement « par Type de fichier » affiche les contenus selon leur extension de fichier. Vous retrouvez ainsi par exemple (non exhaustif) pour des clips vidéo des « .avi », « .mpeg », pour des clips audio des « .mp3 », « .wav », pour des photos des « .gif », « .jpg », etc…

Critères de présentations

L’explorateur de la bibliothèque ( Man-AS, p.20-22 ) ( Part.S16 )

L’explorateur de la bibliothèque est présent dans l’affichage principal de celle-ci (onglet principal « Bibliothèque ») dans lequel il occupe tout le panneau de droite de cet affichage.

Il est également présenté dans l’affichage compact de la bibliothèque des onglets principaux « Film » et « Disques », dans le panneau de gauche sous les onglets de contenus, mais dans une forme réduite. Dans cette configuration en particulier, il est parfois appelé « chutier » (terme emprunté au montage cinéma).

Dans ces espaces sont présentés les éléments de la branche, la section ou la sous-section que vous avez sélectée dans l’arborescence et mémorisée dans l’onglet de contenus actif. Dans les deux cas, deux formats d’affichages des contenus sont possibles : soit l’affichage de miniatures (images miniatures ou icônes graphiques selon la nature du contenu), soit l’affichage texte en liste.

L’alternance entre ces formats d’affichages est obtenue grâce à 2 boutons situés en bas à droite de l’affichage principal ou en bas à gauche de l’affichage compact de la bibliothèque. Chacun des boutons propose une liste déroulante des informations qu’il vous est possible d’afficher soit dans la miniature sous forme d’icônes, soit dans la liste sous forme de colonnes.

Explorateur de la bibliothèque

Les deux affichages vous permettent de trier les contenus présents selon différents critères, soit via le menu contextuel dans l’affichage de vignettes, soit via les colonnes de l’affichage texte en liste. L’ordre de tri est conservé lors du basculement d’un affichage à l’autre.

Vous pouvez essayer ces manipulations sans crainte sur vos médias, car ce sont des opérations de base de données, donc virtuelles et sans altération physique de vos contenus.

Détection de scènes vidéo ( Man-AS, p.33-35 ) ( Part.S16 )

Cette fonction de la bibliothèque, proposée en affichage principal comme en affichage compact, peut vous être très utile pour découper des clips un peu longs en scènes plus courtes, plus faciles à manipuler et à enrichir d’effets au cours du montage. Ces découpages qui sont des opérations virtuelles dans la base de données de la bibliothèque, n’affectent en rien vos fichiers vidéo.

Deux méthodes de détection sont à votre disposition : détection automatique ou détection manuelle. Une fois détectées, les scènes peuvent être affichées et/ou éditées. Enfin, si vous n’avez plus besoin du découpage, vous pouvez supprimer les scènes détectées pour revenir à l’unicité du clip d’origine.

Détection automatique

Plusieurs clips peuvent être simultanément sélectés.

Type de détection automatique

  1. Ouvrez le menu contextuel par un clic droit sur la vignette
  2. Survolez l’option « Détecter des scènes » avec la souris puis choisissez la méthode de détection :
  • Par date et par heure : cette méthode est plutôt adaptée à des clips en provenance d’enregistrements linéaires au format DV ou HDV. Chaque changement de date/heure déclenche une rupture de scène.
  • Par contenu : une nouvelle scène est créée en cas de changement soudain de contenu dans le clip source. Des ruptures de scènes inutiles peuvent être générées à la rencontre d’un coup de zoom ou d’un mouvement rapide de caméra lors de l’analyse.
  • Par intervalle de temps : c’est vous qui décidez de la durée de chaque scène à créer.

Les deux premières méthodes déclenchent l’ouverture de cette boîte de dialogue (3). Si la détection par date et heure est jugée impossible par la bibliothèque, Studio vous informe qu’il procèdera par contenu (voir encadré). Cochez la case en bas à gauche de la boîte si vous souhaitez afficher les scènes automatiquement dès la fin de leur détection. Cliquez sur « Début » pour lancer la détection.

La troisième méthode nécessite que vous introduisiez la durée souhaitée pour chaque scène (4 - dans l’exemple 10 secondes). Pressez la touche « Entrée » pour lancer la détection.

Lancement de la détection automatique

Le temps nécessaire à la détection de scènes varie en fonction de la longueur du clip source et de la méthode de détection sélectionnée. Une barre de progression vous informe de l’état d’avancement.

Affichage/Edition des scènes

L’affichage des scènes est un mode d’affichage temporaire, tant dans l’affichage principal que dans l’affichage compact de la bibliothèque.

Affichage/Edition des scènes

Vous pouvez l’obtenir de trois manières différentes :

  • Soit automatiquement en cliquant sur l’option lors de l’opération de détection des scènes décrite précédemment.
  • Soit (1) après accès au menu contextuel par un clic droit sur la vignette, en choisissant l’option « Afficher les scènes ».
  • Soit (2) en sélectant la vignette puis en cliquant sur le bouton « Affichage des scènes » en bas à droite (ou à gauche) de l’affichage bibliothèque en cours.

Un bandeau orange en haut de l’explorateur de la bibliothèque vous rappelle que vous êtes en mode affichage de scènes.

Les vignettes de scènes sont visuellement identifiables par la présence d’une bande film stylisée en partie gauche ( Part.S16 ) . Leurs contenus respectifs peuvent être édités via le lecteur de la bibliothèque .

A partir d’un clic droit sur la vignette de la scène, le petit menu contextuel vous permet :

  • D’ajouter la scène à une collection (ou à plusieurs successivement). La scène devient implicitement un « Clip de bibliothèque ».
  • Créer un clip à part entière de cette vignette, dit « Clip de bibliothèque », en plus de la scène.

Un clip de bibliothèque est à niveau égal de fonctionnalités du clip source dont il est issu ou de tout autre clip. Cette caractéristique ouvre notamment la possibilité d’accéder à l' éditeur de médias impossible à partir d’une scène. La vignette d’un clip de bibliothèque est affectée d’une icône spécifique.

Pour quitter l’affichage des scènes vous pouvez cliquer sur la croix située à l’extrême droite du bandeau orange, ou bien cliquer sur le bouton « Affichage des scènes » en bas à droite (ou à gauche) de l’affichage bibliothèque en cours.

Détection manuelle

Si vous ne souhaitez pas recourir à l’automatisme de détection de scènes et préférez garder la main sur le découpage de vos clips, cette fonction est faite pour vous.

Détection manuelle

Sélectionnez l’affichage des scènes :

  1. Soit après accès au menu contextuel par un clic droit sur la vignette, en choisissant l’option « Afficher les scènes »,
  2. Soit en sélectant la vignette puis en cliquant sur le bouton « Affichage des scènes » en bas à droite (ou à gauche) de l’affichage bibliothèque en cours.

    Votre clip soumis à détection est alors considéré comme une scène (bande film stylisée) de durée totale du clip source.

  3. Cliquez sur l’icône/bouton permettant l’accès au lecteur de la bibliothèque . Un nouveau bouton « Fractionner les scènes » est présent à droite de celui d’affichage des scènes. Lancer la lecture.
  4. Dès que vous le souhaitez, stoppez la lecture et cliquez sur le bouton « Fractionner les scènes ». La vignette de la nouvelle scène apparaît immédiatement dans l’explorateur de la bibliothèque entre la précédente et celle représentative du reste du clip source. Renouveler l’opération autant de fois que vous le désirez dans la limite de la durée totale du clip source (pas de séquence inférieure à 1 seconde).

Refermez le lecteur de la bibliothèque dès que vous avez terminé les fractionnements.

Le temps nécessaire à la détection manuelle de scènes vous appartient. Vous êtes les maîtres du temps.

Suppression des scènes

Les scènes ne se suppriment pas individuellement. Seule une fonction de suppression de masse est mise à votre disposition.

  1. Quittez l’affichage des scènes pour revenir à l’affichage du clip d’origine dans l’explorateur de la bibliothèque.
  2. Accédez au menu contextuel par un clic droit sur la vignette, et choisissez l’option « Supprimer les scènes détectées ».
Suppression des scènes

Remarque : les clips de bibliothèque ont la particularité de subsister après la suppression des scènes détectées.

Supprimer des éléments de la bibliothèque ( Man-AS, p.20 ) ( Part.S16 )

La suppression d’éléments de la bibliothèque proposée par Studio fonctionne pour tous les types de contenus. Faites très attention lorsque vous sélectez vos éléments pour les soumettre à la fonction de suppression.

Mise en garde

Certains ont l’habitude d’utiliser les raccourcis clavier pour mettre en œuvre différentes fonctions sur leur ordinateur et plus particulièrement le raccourci « Ctrl+A » pour des sélections multiples.

Alors que sous Windows l’utilisation de ce raccourci très pratique conduit à sélecter les seuls éléments du répertoire en cours d’affichage, sous Studio l’action est plus pernicieuse et conduit à sélecter également des éléments non affichés.

En fait, sous Studio le raccourci « Ctrl+A » entraîne la sélection de tous les éléments contenus dans la branche, section ou sous-section active dans l’arborescence de la bibliothèque.

Exemple

  1. Alors que la section « Vidéo » de l’arborescence est active et que la sous-section « Tuto » est ouverte dans l’explorateur de la bibliothèque, l’action « Ctrl+A » entraîne la sélection des 4 clips affichés.
  2. Mais en réalité cette action entraîne également la sélection de tous les autres éléments présents dans la section. Les sous-sections affectées présentées ici n’en sont qu’un extrait.
Mise en garde

Vous imaginez aisément quel impact nuisible aura la conduite d’une suppression d’éléments à la suite d’une telle sélection. Nuisible, voire catastrophique s’agissant d’une suppression physique de ces éléments.

Une mésaventure de ce type est d’ailleurs survenue récemment à l’un d’entre nous, un certain… DVFX qui, après une grosse bouffée d’adrénaline suivie de sueurs froides a rétabli la situation grâce à ses sauvegardes, mais avec quelques pertes malgré tout.

Alors 3 conseils :

  • Faites régulièrement des sauvegardes de vos clips sources, au moins pendant la durée du montage film auquel ils sont destinés.
  • Privilégiez les sélections individuelles ou groupées (touche « ↑ ») des seuls éléments que vous voyez à l’écran.
  • Supprimez et/ou déplacez vos fichiers médias sous l’explorateur Windows. Avec la fonction de dossiers surveillés de Studio, vous avez la possibilité de traiter les médias manquants dans un deuxième temps. C’est un peu plus long mais au combien sécurisant.
Pour supprimer un ou plusieurs éléments sélectés de la bibliothèque, soit vous pressez la touche « suppr » de votre clavier, soit après un clic droit sur une des vignettes sélectées vous choisissez l’option « Supprimer » du menu déroulant. Suppression d'élements

Quelque soit l’action menée précédemment, elle débouche sur une boîte de dialogue de confirmation des suppressions envisagées. Dans sa partie supérieure, elle énumère en liste tous les éléments que vous avez choisis.

Dans sa partie inférieure, deux possibilités vous sont offertes :

Supprimer de la bibliothèque uniquement

Cette option est toujours pré-sélectée par défaut. Si vous la conservez, les suppressions concerneront uniquement des entrées de la base de données de la bibliothèque et en aucun cas vos médias stockés sur disque(s) dur(s).

Néanmoins si vous validez par « OK » ce type de suppression, un ultime message de mise en garde s’affiche réclamant lui aussi une confirmation par « OK ».

Si vous avez un doute ou un remord, vous pouvez annuler à tout moment en cliquant sur « Annuler ».

N.B : la suppression d’un élément dans la base de données de la bibliothèque n’est effective que pour la session en cours de Studio ; en l’absence de suppression ou de déplacement physique sous Windows du média correspondant, le média est à nouveau identifié par la bibliothèque et la vignette réapparaît à l’ouverture suivante de l’application ; il y a donc dans ce cas une réversibilité automatique.

Confirmation suppression pour biblio seule

Supprimer de la bibliothèque et de l’ordinateur

Comme l’exprime l’option, cette forme de suppression conduit non seulement à la suppression des entrées de la base de données de la bibliothèque mais également à la suppression physique de vos médias stockés sur disque(s) dur(s) .

Elle est donc destructrice et irréversible .

Si toutefois vous validez cette option par « OK », l’ultime message de mise en garde représenté ci-contre s’affiche, réclamant lui aussi une confirmation par « OK ».

Si vous avez un doute ou un remord, vous pouvez annuler à tout moment en cliquant sur « Annuler ».

Confirmation suppression pour biblio+ordi

Personnellement je préfère maîtriser les suppressions physiques (ou déplacements) de mes médias sous l’explorateur Windows, puis dans un deuxième temps, sous Studio, utiliser l’option proposée par défaut pour supprimer de la bibliothèque seulement.

Médias manquants ( Man-AS, p.13-14 ) ( Part.S16 )

Lorsque vous supprimez ou déplacez un de vos médias d’un dossier surveillé par Studio via l’Explorateur Windows, le lien de l’élément de la base de données de la bibliothèque n’a plus de correspondance.

La vignette affichée reçoit alors en son centre un superbe « ! » rouge exprimant l’incompréhension. Média manquant

Si vous avez supprimé votre média et que vous n’en avez pas de sauvegarde, il ne vous reste plus qu’à supprimer cette vignette désormais orpheline de la bibliothèque.

Si vous avez supprimé votre média, que vous en avez une sauvegarde et que vous le replacez dans le même répertoire Windows surveillé par Studio, « ! » rouge disparait et la vignette retrouve son statut précédent (opération blanche).

Si vous avez déplacé votre média dans un autre répertoire Windows surveillé par Studio, la bibliothèque se charge de faire apparaître la vignette dans la section ou sous-section correspondante.

Si vous avez déplacé votre média dans un autre répertoire Windows non surveillé par Studio, vous pouvez le lier à nouveau à partir de la vignette orpheline.

  1. Faites un clic droit sur la vignette orpheline et dans le menu déroulant choisissez l’option « Relier le média… ». La boîte d’ouverture de Windows alors affichée vous permet de localiser où il se trouve sur votre support disque (répertoire « Tests » dans l’exemple), et après l’avoir sélecté, d’en valider l’ouverture.
  2. La bibliothèque crée alors une sous-section « Tests » dans la section idoine (« Vidéo » ici) et y loge la vignette redevenue active. Parallèlement, la vignette orpheline est supprimée de sa section d’origine.
Vous noterez que le dossier Windows contenant désormais votre média, lié à la section nouvellement créée, est considéré par la bibliothèque comme un dossier surveillé. Cette surveillance est automatiquement prise en charge par Studio de manière pérenne malgré l’absence de ce dossier dans la liste des dossiers surveillés du panneau de configuration.
Vignette orpheline

Tous les médias manquants sont regroupés dans une section « Média manquant » de la branche « Tous les médias » évoquée au paragraphe des généralités de ce chapitre. Cette section permet de repérer d’un coup d’œil s’il y a des éléments manquants actuellement dans la bibliothèque, de les identifier rapidement et éventuellement de remédier à leur absence.

Chapitre 2 : Gestion et utilisation des contenus

Collections ( Man-AS, p.17-18, p.20, p.37 ) ( Part.S16 )

Dans la branche « Collections » de l’arborescence, les sections de la branche sont autant de collections. Contrairement aux autres branches qui rassemblent dans leurs sections des éléments physiquement présents sur vos supports disques, les collections sont des groupements virtuels personnalisés de médias présents dans la base de données, où virtuels signifie bien qu’il s’agit de contenus volatiles sous formes de listes d’adresses informatiques des éléments mais en aucun cas de duplications physiques de ceux-ci.

Tous les types de médias peuvent y être répertoriés, sans principe d’organisation particulier mais en sachant que la gestion de sous-collection est possible.

Trois origines différentes pour une collection :

  • Création et/ou mise à jour automatique sous le nom « Importation la plus récente », après la production d’un instantané par exemple récupéré via le bouton « Import rapide » décrit ci-après.
  • Création (ou écrasement) automatique sous le nom « Création Smart la plus récente » pour le stockage des éléments constitutifs de productions du type « SmartSlide et SmartMovie ».
  • Création et/ou mises à jour volontaires par vos soins. Une telle collection « propriétaire » peut par exemple rassembler tous les éléments qui vous sont nécessaires pour le montage d’un film, tels que clips vidéo, clips audio, photos, transitions …etc., à raison d’une collection par film à monter.

Pour tout ce qui concerne la gestion et l’utilisation des collections, au-delà du manuel et plutôt que d’ajouter de longues phrases soporifiques, je vous invite à prendre connaissance du tutoriel « Studio : Bibliothèque et balises » ainsi que de la démonstration y associée que son auteur nous a concocté.

Import rapide ( Man-AS, p.19-20 ) ( Part.S16 )

Ce bouton situé en haut à gauche de l’affichage principal comme de l’affichage compact de la bibliothèque ouvre une fenêtre de dialogue Windows, permettant comme son nom l’indique un import rapide d’un média dans Studio.

  1. Activez le bouton
  2. Dans la fenêtre de dialogue Windows qui s’est ouverte, sélectionnez le type de média à rechercher. Selon la section active dans l’arborescence au moment du point 1, le type de média proposé par défaut n’est peut-être pas celui que vous souhaitez.
  3. Sélectez le média désiré.
  4. Cliquez sur ouvrir.
Import rapide

Le média est alors importé au sein d’une collection « Importation la plus récente » automatiquement créée si nécessaire.

Cette fonction d’import rapide n’offre pas d’autre solution de stockage que la collection citée. D’aucuns préfèreront l’utilisation de l’Explorateur Windows qui, au travers d’un copié-glissé alimentera un dossier surveillé des sources du film, suivi éventuellement dans Studio d’un attachement du média ainsi importé à une collection propriétaire.

Notations ( Man-AS, p.24 ) ( Part.S16 )

Comme vous l’avez déjà lu au paragraphe traitant des « Groupements des contenus » du chapitre 1, les notations font partie des critères possibles de présentations sélectives des contenus des sections de l’arborescence de la bibliothèque. Ces mêmes notations peuvent également être utilisées comme filtres d’affichages des contenus. Cet usage est décrit dans le paragraphe « Les filtres d’affichages des contenus » plus loin dans ce chapitre.

A l’aide d’un maximum de 5 étoiles, vous évaluez l’importance (ou l’usage, la qualité, etc..) que vous donnez à tels ou tels médias dans le but de pouvoir ultérieurement en sélecter l’affichage sur le nombre d’étoiles. Aucune instruction particulière, c’est vous qui jugez de la meilleure façon d’affecter les évaluations et de leur significations. Tous les types de médias peuvent être affectés d’une notation.

Deux possibilités sont à votre disposition pour l’affectation d’une notation :

  1. Soit directement sur la vignette par un clic gauche sur la hauteur d’étoile désirée.
  2. Soit via le menu contextuel de la vignette (clic droit) et clic gauche sur la hauteur d’étoile désirée.
Notations

N.B : les deux méthodes d’affectations sont applicables indifféremment dans les deux types d’affichages de l’explorateur de la bibliothèque, affichage vignettes et affichage textes en liste. Dans ce dernier cas, c’est à partir des colonnes que sont menées les actions précédemment décrites.

Balises, créations et affectations ( Man-AS, p.30-31 ) ( Part.S16 )

Comme leurs consœurs les notations, les raisons de l’existence des balises sont les possibilités qu’elles offrent de filtrer des contenus de la bibliothèque. Mais elles diffèrent de celles-ci par la grande liberté de codification qu’elles vous confèrent. Pourquoi ?

Tout simplement parce qu’elles sont basées sur des mots clés ou courtes phases (2 à 3 mots) que vous définissez, dont vous maîtrisez le sens et la portée, puis que vous attribuez à vos médias. Tous les types de médias peuvent être affectés d’une balise et plusieurs balises peuvent être affectées à un média.

L’usage qui peut être fait des balises est décrit dans le paragraphe « Les filtres d’affichages des contenus » plus loin dans ce chapitre.

Quel que soit l’affichage en cours de la bibliothèque, l’accès aux balises se fait par un clic sur le bouton du même nom dans le bandeau noir qui domine soit l’explorateur, soit l’affichage compact de la bibliothèque.

( Part.S16 ) Cette action débouche :

  1. Soit sur l’ouverture d’une grande fenêtre dans la partie droite de l’explorateur,
  2. Soit dans une fenêtre contextuelle.
  3. Dans les deux cas, sous l’onglet « Gérer », vous pouvez créer une nouvelle balise après action sur le bouton inférieur.
Accès aux balises

Pour l’affectation d’une balise, deux possibilités sont à votre disposition:

  1. Soit directement en sélectant la vignette puis en ouvrant la fenêtre « Balises » et en choisissant une balise préalablement créée dans l’onglet « Gérer ».
  2. Soit via le menu contextuel de la vignette (clic droit) et clic gauche sur le nom de balise à attribuer.
Affectations des balises

Dans les 2 cas, la vignette reçoit une icône signifiant la présence de la balise. Un survol de l’icône avec le pointeur fait apparaître une info-bulle avec les noms de balises affectés et une possibilité de les supprimer.

N.B : les deux méthodes d’affectations sont applicables indifféremment dans les deux types d’affichages de l’explorateur de la bibliothèque, affichage vignettes et affichage textes en liste. Dans ce dernier cas, c’est à partir des données en colonnes que sont menées les actions précédemment décrites.

Les balises peuvent par exemple vous être très utiles pour repérer les clips que vous avez déjà utilisés dans votre montage et ainsi suppléer à la disparition sous Studio du cochage automatique des clips utilisés, bien connu sous Pinnacle Studio. Pour ça et pour tout ce qui concerne le reste de la gestion des balises, au-delà du manuel, je vous invite à nouveau à prendre connaissance du tutoriel « Studio : Bibliothèque et balises » ainsi que de la démonstration y associée que son auteur a mis à notre disposition.

Les filtres d’affichages des contenus

Plusieurs types de filtres cohabitent dans Studio.

Les filtres structurels tout d’abord que sont l’ arborescence des contenus et les onglets des emplacements . L’architecture de la bibliothèque, les dossiers surveillés et l’organisation en onglets d’emplacements sont déjà par nature des types de filtres de premier niveau.

Les filtres de niveau intermédiaire à caractère propriétaire ensuite que sont les collections . L’utilisateur y engrange à sa convenance des contenus de natures différentes originaires des branches, sections et sous-sections de la bibliothèque.

Viennent enfin d’autres filtres de niveau secondaire décrits ci-après. Il est important de noter que chaque onglet d’emplacement gère son propre ensemble de filtres de ce type. Par conséquent, toutes actions sur un ou plusieurs filtres de ce niveau ne concernent que l’onglet d’emplacement actif.

Plusieurs de ces filtres peuvent être simultanément actifs. De plus les filtres activés sont conservé d’une ouverture de Studio à l’autre. Attention donc aux filtrages involontaires pouvant conduire à des éléments attendus mais inopinément non affichés .

Filtre par notation ( Man-AS, p.29 ) ( Part.S16 )

Vous avez vu précédemment comment affecter une notation à un élément de la bibliothèque. Voyons maintenant comment vous pouvez filtrer avec les notations.

L’option « Filtre de notation » qui figure dans le bandeau noir qui domine soit l’explorateur, soit l’affichage compact de la bibliothèque permet de masquer les contenus n’ayant pas la notation minimum indiquée.

  1. Par défaut, tous les contenus sont affichés sans distinction de notations.
  2. Un clic sur la deuxième étoile ne laisse plus apparaître que les éléments ayant au moins deux étoiles. Le niveau de filtre en cours est matérialisé par un bandeau orangé.
  3. Pour supprimer l’effet du filtre et revenir à l’état 1, soit cliquez à nouveau sur la dernière étoile choisie en 2 (la deuxième dans l’exemple), soit cliquez sur la croix blanche à l’extrémité droite du bandeau orangé.
Filtres par notation

Filtre par balise ( Man-AS, p.32 ) ( Part.S16 )

Vous avez vu précédemment comment créer une balise et l’affecter à un élément de la bibliothèque. Voyons maintenant comment vous pouvez filtrer avec les balises.

Comme cela a déjà été énoncé, quelque soit l’affichage en cours de la bibliothèque, l’accès aux balises se fait par un clic sur le bouton du même nom dans le bandeau noir qui domine soit l’explorateur, soit l’affichage compact de la bibliothèque. Dans les deux cas, cette action ouvre une fenêtre d’accès aux balises.

Plusieurs balises peuvent être simultanément sélectées pour réaliser un filtre. Toutefois, pour les besoins de l’exemple une seule est sélectée, une affectant le premier des trois clips. Le passage du pointeur souris sur l’icône balise de ce clip révèle qu’il est affecté de 2 balises dont celle intitulée « Parc d’attractions » sur laquelle on va filtrer. Cliquons sur le bouton « Balises ».

1. C’est dans l’onglet « Filtre » qu’est dressée la liste des balises que vous avez créées. Au pied de la fenêtre figure un paramètre « Concordance » qui se décline en 3 options :

  • Complet : affiche uniquement les contenus affectés de toutes les balises cochées dans la liste.
  • Partiel : affiche les contenus ayant une des balises cochées parmi celles qui leurs sont affectées.
  • Aucune : affiche uniquement les contenus ne possédant aucune des balises cochées ; cette option permet par exemple de ne plus afficher les contenus affectés d’une balise « Monté » correspondant à des éléments déjà utilisés pour le montage en cours.
Filtres par balises : concordances
2. En présence de la balise « Parc d’attraction » cochée et de l’option « Partiel », parmi les trois clips présents initialement seul le premier demeure affiché. Vous remarquez l’apparition d’un bandeau orangé supportant le nom des balises filtrées. Filtres par balises : inclusions

3. A contrario, l’option « Aucun » appliquée à la même balise « Parc d’attraction » cochée ne fait plus apparaître le clip affecté de cette balise, mais uniquement les deux autres. Dans ce cas, le bandeau orangé supporte le nom des balises exclues du filtre.


4. Pour désactiver le filtre par balises, soit décochez toutes les balises de la liste, soit cliquez sur la croix blanche à l’extrémité droite du bandeau orangé.

Filtres par balises : exclusions et désactivation

Collections ou balises : que choisir ?

Les différences entres collections et balises s’apprécient à mon sens selon la méthodologie que l’on emploie pour procéder à ses montages. Le choix de l’une ou l’autre fonctionnalité (ou d’un panaché des deux) est propre à chaque utilisateur selon sa façon de travailler, voire selon la nature de son montage. En conséquence, établir les différences entre les deux fonctions peut s’avérer quelque peu subjectif.

Toutefois, afin de tenter de les mettre en évidence et ainsi de vous aider tant que faire ce peut à faire votre choix, je vais utiliser une métaphore : Le Chef de cuisine fait son marché et choisit les ingrédients nécessaires à la confection de ses plats.

Pour faire son marché, le Chef (vous) a deux solutions :

  • Soit se rendre dans le magasin (la bibliothèque), acheter un panier (la collection) et en parcourant les rayons (les branches, sections et sous-sections) mettre dans son panier au fur et à mesure les ingrédients (vidéo, audio, photos, éléments créatifs) dont il a besoin pour sa cuisine (le film).

De retour dans sa cuisine, il puise les ingrédients dans son panier (onglet collection) au fur et à mesure de ses besoins pour les mettre dans la marmite (le plan de montage).
S’il lui manque un ingrédient, il retourne au magasin soit avec son panier pour le compléter, soit en achetant un autre panier sur place (une autre collection). Dans les deux cas, il n’oublie pas de fermer le gaz sous la marmite (sauvegarde) avant de repartir au magasin !

  • Soit sans se munir d’un panier particulier, il parcourt le magasin (la bibliothèque peut être alors comparée à un grand panier) et en traversant les rayons (les branches, sections et sous-sections) il repère les ingrédients qu’il lui faut en leur affectant des appellations (balises) en fonction de la nature et/ou caractéristique du produit comme viande, légume, agrume, condiment, … (clip intérieur, clip extérieur, panoramique, transition cool, transition nerveuse, thème, etc…). Il se contente de dresser indirectement des listes sans transporter un panier : bref il passe commande.

De retour dans sa cuisine, la livraison est déjà là. Lorsqu’il se met au fourneau, au fil de l’avancement de sa préparation, il filtre les ingrédients sur les appellations qu’il leur a affecté lors de sa commande. Sous une appellation sont affichés tous les ingrédients correspondants, indépendamment de leur rayon d’origine et de leur nature (onglets d’emplacements). Il n’a plus qu’à choisir ceux qu’il fait tomber dans la marmite. S’il lui manque un ingrédient, non sans avoir préalablement baissé le gaz sous la marmite, il re-parcourt le magasin à sa recherche et le repère avec une appellation. Et si le filtre qui correspond à cette appellation est actif, le produit est alors immédiatement disponible pour la marmite. Cerise sur le gâteau (si j’peux dire !), il peut « cocher » les ingrédients au fur et à mesure de leur utilisation en les réputant consommés au travers d’une appellation spécifique, afin de ne pas les mettre 2 fois dans la marmite.

Si vous êtes toujours perplexe, si les différences entre les 2 solutions ne vous apparaissent pas flagrantes, je vous propose d’en retenir quatre qui vous aideront peut-être à choisir :

  • En 2 ou 3 clics ont peut avoir sous les yeux tous les éléments de toutes natures qui sont affectés d’une même balise donnée (ou de plusieurs en ajoutant quelques clics).
  • Contrairement aux collections qui ne se combinent pas pour en réaliser un seul affichage, les filtres par balises s’additionnent à volonté pour réduire l’affichage au minimum souhaité à l’instant « t ».
  • Une collection, souvent plus représentative d’un film en cours de montage, peut être appelée à disparaître en tout ou partie une fois le montage terminé. Les balises, et notamment celles affectées à des éléments créatifs ou à des vidéo et audio permanentes peuvent plus facilement subsister d’un montage à l’autre.
  • Au sein d’une collection, les éléments qui y sont contenus peuvent être en plus affectés de balises.

Enfin et pour conclure, rien ne vaut sa propre expérience. Si vous hésitez encore, faites vous-même le test des 2 méthodes, successivement ou parallèlement. Ces manipulations vous conduiront naturellement à la solution qui correspondra le mieux à votre façon de travailler.

Filtre 3D ( Part.S16 )

Les icônes d’une vignette ( Man-AS, p.22-24 ) ( Part.S16 )

Chaque vignette représentative d’un fichier vidéo peut supporter jusqu'à 7 icônes différentes dont 2 externes permanentes, et 5 internes avec 1 permanente.

Les externes

  1. En haut à gauche, affichage permanent, la notation affectée au clip.
  2. En haut à droite, affichage par survol vignette, le bouton « i » conduisant à l’affichage des métadonnées du clip (stockage, taille, paramètres vidéo et audio, …) dans le lecteur de la bibliothèque .
( Part.S16 )
Vignettes vidéo : icônes externes

Les internes

  1. Indicateur signifiant que vous avez appliqué au moins une correction au clip directement en bibliothèque.
  2. Indicateur signifiant l’appartenance aux collections listées. Une possibilité vous est offerte par survol curseur de supprimer l’appartenance à une collection (et non la collection elle-même).
  3. Indicateur de balises affectées au clip. Là également, une possibilité vous est offerte par survol curseur de supprimer l’affectation à une balise (et non la balise elle-même).
  4. Icône/bouton permanent permettant l’accès au lecteur de la bibliothèque .
  5. Indicateur de « Clip de bibliothèque ». Ce type de clip a pour origine une scène détectée-affichée d’un clip source de la bibliothèque. L’indicateur est posé sur la vignette de scène en deux occasions :
  • Soit lors de l’affectation d’une collection en complément de l’icône numéro 2.
  • Soit en sélectant l’option « Créer un clip de bibliothèque » dans le menu contextuel de la vignette de scène.

Un clip de bibliothèque est à niveau égal de fonctionnalités du clip source dont il est issu ou de tout autre clip. Cette caractéristique ouvre notamment la possibilité d’accéder à l' éditeur de médias impossible à partir d’une scène.

Les clips de bibliothèque ont la particularité de subsister après la suppression des scènes détectées.

Vignettes vidéo : icônes internes

Les vignettes représentatives de médias autres que des éléments vidéo (clips audio, transitions, etc…) peuvent supporter les mêmes icônes à l’exception de celle signifiant les corrections de médias.

Le lecteur de la bibliothèque ( Man-AS, p.25-27 ) ( Part.S16 )

L’explorateur de la bibliothèque vous offre des possibilités de prendre connaissance des contenus de tous les types médias avant de les intégrer à vos montages.

Dans l’affichage principal comme dans l’affichage compact de la bibliothèque, deux moyens d’accès à la lecture des contenus sont à votre disposition :

  1. Soit un clic gauche sur l’icône/bouton de la vignette. Cette action déclenche immédiatement la lecture du contenu dans le lecteur.
  2. Soit un clic droit sur la vignette et choix de l’option « Aperçu » de la liste affichée.
Lecteur bibliothèque : accès

Dans l’affichage compact de la bibliothèque, c’est le lecteur de l’éditeur de film et ses outils qui assurent la fonction d’aperçu de contenus. Par contre, dans l’affichage principal de la bibliothèque, c’est un outil qui lui est spécifique : le lecteur de la bibliothèque.

  1. Le Time Code en haut à gauche affiche la position actuelle du curseur de lecture (à titre comparatif le clip pris en exemple a une durée totale de 00:01:15:10).
  2. En bas de la fenêtre sont présentés les contrôles de navigation classiques : bouton de lecture en boucle , molette de lecture aléatoire , les boutons flèches dont au centre celui de lecture normale , le bouton muet et sa glissière de volume affichée en survol de souris.
  3. En bas à droite, les boutons de fonctions :
  • Afficher les scènes. Lorsqu’il est actif, le bouton suivant éditeur de média est remplacé par le bouton fractionner la scène qui vous permet de procéder manuellement à la détection des scènes vidéo .
  • Ouvrir l’éditeur de médias .
  • Aperçu plein écran.
  • Info qui est un bouton bascule entre l’affichage de lecture et l’affichage des informations sur le média.
Lecteur bibliothèque : fonctions

Particularités de présentation des contrôles de navigation et boutons de fonctions :

  • afficher les scènes n’est proposé que dans le cas d’un aperçu vidéo.
  • ouverture de l’éditeur média n’est pas proposée en cas d’aperçu d’effet, de transition, de thème de montage ou de menu.
  • en aperçu de photo, les boutons boucle , molette , lecture normale et muet ne sont pas présentés.

L’éditeur de médias

L’éditeur de médias offre de multiples possibilités de corrections de vos fichiers vidéo, photo et audio, possibilités qui font l’objet d’un chapitre complet du manuel Studio qu’il ne s’agit pas de développer ici ( Man-AS, p.83-100 ) ( Part.S16 ) . Chacun jugera de l’opportunité de consulter cette documentation selon ses besoins de corrections.

Pour ma part, je ne retiens pour ce tutoriel qu’une des multiples fonctions de corrections applicables aux clips vidéo (et audio) : le rognage. Pourquoi ce choix ?

Et bien tout simplement parce que les rognages de clips vidéo au niveau de l’explorateur de la bibliothèque ou du chutier peuvent vous être très utiles à titre préparatoire de vos montages :

  • soit pour un rognage permanent de clips pour éliminer les débuts et fins jugés sans intérêt et parasites au moment du montage.
  • soit un rognage provisoire pour sélectionner un morceau de clip à intégrer dans un thème de montage par exemple. C’est ce cas particulier qui est traité ci-après.

Avant tout, il vous faut retenir 3 fondamentaux de la correction de médias :

  • L’application de corrections n’affecte en rien vos fichiers de médias. Les paramètres des corrections quelles qu’elles soient, sont stockés dans la base de donnée de la bibliothèque et sont donc virtuels.
  • Après application de corrections, le clip affiché dans la bibliothèque tient compte des modifications. C’est particulièrement vrai s’agissant d’un rognage car le clip est alors présenté pour une longueur totale correspondant à la partie résiduelle non rognée (et non pour sa longueur réelle). Toutes utilisations du clip le seront dans les conditions des dernières modifications qui lui ont été apportées.
  • Les corrections appliquées n’ont aucun caractère définitif. Elles sont modifiables, voire réversibles en tout ou parties.

Pour l’exemple, j’ai choisi le thème de montage « 50s Moderne 1-Ouverture ». Sa durée est de 14:00 (ss:ii) et je remarque que la visibilité du clip vidéo intégrable (drop zone) est de 06:22.

La séquence vidéo que je souhaite intégrer au thème a une durée brute de 23:23. Je dois donc la réduire à 06:22 en retenant le meilleur de la séquence. Mais Studio ne me permettant pas de faire glisser une séquence dans le thème de montage directement depuis la TL du plan de montage, je n’ai d’autre choix de le faire qu’à partir de la bibliothèque, du chutier dans l’exemple. ( Part.S16 )

Vous pouvez reproduire cet exemple chez vous en utilisant un de vos clips.

Ouvrez l’éditeur de médias

  1. Soit en cliquant sur l’icône « i » de la miniature, puis sur le bouton de fonction d’accès à l’éditeur.
  2. Soit après un clic droit sur la miniature, un clic sur l’option d’ouverture de l’éditeur dans la liste.
  3. Soit directement par un double clic sur la miniature.
Editeur de médias : accès

Dans l’éditeur de médias

  1. Glissez le marqueur « In » jusqu’à la nouvelle position souhaitée de début de clip.
  2. Glissez le marqueur « Out » jusqu’à obtenir la durée souhaitée de 06:22.
  3. N’oubliez pas de valider par « OK » pour retourner au chutier.
Editeur de médias : rognage du clip

Intégrez le clip au thème de montage

Après avoir ouvert le thème sur la TL, il ne vous reste :

  1. qu’à faire glisser le clip rogné à 06:22 dans la drop zone du thème,
  2. et après validation et rendu, qu’à constater le résultat.
Intégrer le clip au thème de montage

Supprimez le rognage

Si vous souhaitez utiliser le clip ultérieurement à d’autres fins dans votre montage, il peut être préférable que vous lui rendiez sa durée d’origine. Pour ce faire, vous avez 2 possibilités :

  1. Soit vous ouvrez à nouveau l’éditeur de médias, replacez les marqueurs « In » et « Out » respectivement au début et à la fin du clip, et validez par « OK ». Votre clip a dès lors retrouvé sa durée d’origine de 23:23.
  2. Soit après un clic droit sur la miniature du clip, vous choisissez l’option « Rétablir l’original » dans la liste proposée.

Attention : dans ce dernier cas la suppression ne se limite pas au seul rognage, mais s’applique à la totalité des corrections de tous types que vous auriez appliquées à votre clip.

Editeur de médias : supprimer le rognage

SmartSlide et SmartMovie ( Man-AS, p.36-42 ) ( Part.S16 )

SmartSlide et SmartMovie sont des générateurs automatiques, respectivement de diaporamas et de films. Certes, mises en œuvre et obtentions de résultats sont rapides. Mais les automatismes ont un prix et, en dehors de quelques paramétrages succincts mis à votre disposition, ces outils sont très réducteurs.

Le mieux, pour en apprécier le bien-fondé, est de se faire sa propre opinion. Vous pouvez sans crainte faire quelques essais de chacun d’eux, ils n’entacheront en rien vos médias.

Je me contenterai donc de vous dresser le portrait des processus de leurs mises en œuvre et d’y ajouter quelques remarques. Pour tous les détails de paramétrages notamment, je vous invite à consulter le manuel.

SmartSlide et SmartMovie sont accessibles uniquement en pied de l’affichage principal de la bibliothèque.

Générateur de diaporama

SmartSlide

  1. Cliquez sur le bouton « SmartSlide ».
  2. Choisissez vos photos dans les onglets de l’arborescence et glissez-les depuis l’explorateur de la bibliothèque dans la corbeille médias du générateur. Dans ce dernier vous pouvez les réordonner manuellement à votre guise (Cliquez-déplacez).
  3. Choisissez une illustration sonore, soit dans les onglets de vos médias musiques et dans ce cas glissez-les depuis l’explorateur de la bibliothèque dans la corbeille audio du générateur, soit un morceau ScoreFitter à partir de sa clé représentative (attention : une longueur musicale trop importante peut nécessiter l’ajout d’images supplémentaires pas forcément souhaitées).
  4. Régler les paramètres de production à votre convenance, par exemple le tri des médias.
  5. Cliquez sur « Aperçu » au pied du générateur.
  6. Le générateur réalise le rendu de l’ensemble et affiche le résultat dans sa visionneuse.

Générateur de film

SmartMovie

  1. Cliquez sur le bouton « SmartMovie ».
  2. Choisissez vos clips vidéo dans les onglets de l’arborescence et glissez-les depuis l’explorateur de la bibliothèque dans la corbeille médias du générateur. Vous pouvez également ajouter des photos et réordonner manuellement le tout (Cliquez-déplacez).
  3. Choisissez une illustration sonore, soit dans les onglets de vos médias musiques et dans ce cas glissez-les depuis l’explorateur de la bibliothèque dans la corbeille audio du générateur, soit un morceau ScoreFitter à partir de la clé représentative (attention : l’exploitation des médias par le générateur est fonction de la longueur musicale retenue, indépendamment du paramètre « Longueur de clips »).
  4. Régler les paramètres de production à votre convenance, notamment la longueur des clips.
  5. Cliquez sur « Aperçu » au pied du générateur.
  6. Le générateur réalise le rendu de l’ensemble et affiche le résultat dans sa visionneuse.

Remarques sur les générateurs :

  • Quel que soit le générateur utilisé, lorsque vous cliquez sur le bouton « Aperçu », les médias sélectionnés dans le générateur sont automatiquement enregistrés dans une collection générique appelée « Création Smart la plus récente ». Si vous désirez conserver ce groupe de contenus, il vous faut renommer cette collection afin d’éviter sont écrasement lors de la prochaine exécution d’un des générateurs.
  • Le paramètre « Longueurs de clips » de SmartMovie a une forte influence sur le résultat de la génération. « Maximum » utilise la longueur d’origine des contenus. « Court » intensifie le rythme du film en n’utilisant qu’une petite partie des contenus… mais pas forcément la meilleure de ceux-ci.
  • La durée du rendu et donc le délai de mise à disposition de l’aperçu dans la visionneuse sont fonction de la quantité de contenus assemblés, et également s’agissant de la génération d’un film du paramètre « Longueurs de clips » retenu.
  • Dans les deux outils, Studio choisit pour vous le format du titre ainsi que la nature des transitions utilisées.
  • « Editer » et « Exporter » sont deux possibilités proposées par les deux générateurs. « Editer » affiche votre production dans le plan de montage de l’éditeur de film vous permettant de reprendre la main pour d’éventuels ajustements. « Exporter » vous renvoie directement aux fonctions d’exports pour créer un fichier ou graver un disque.
  • L’exécution de l’aperçu est fortement recommandée avant d’éditer ou d’exporter. Vous constaterez d’ailleurs rapidement que plusieurs aperçus successifs avec différents paramètres vous seront nécessaires pour obtenir le meilleur rendement des contenus utilisés.

Enfin, une réflexion personnelle concernant l’exploitation de SmartMovie : ce générateur peut par exemple vous être utile pour produire (ou ébaucher) une introduction, une bande annonce d’un de vos films (ou d’un ensemble de films), à insérer devant le menu d’un DVD (voir « Comment ajouter une vidéo d'introduction avant un menu dans Avid Studio »). Chacun accordera le crédit qu’il souhaite à cette proposition.

Chapitre 3 : Particularités Studio 16

Conventions de rédaction : Dans les paragraphes de ce chapitre 3 figurent uniquement les éléments textes, images et références au manuel de Pinnacle Studio 16 différents de ceux d’Avid Studio. La présence de la syntaxe « ….. » signifie que l’élément est précédé et/ou suivi d’autres éléments inchangés du paragraphe originel. Quelque soit le lien d'accès initialement utilisé (sommaire ou « Part.S16 »), la syntaxe « (retour) » présente en fin de chacun des paragraphes ci-après permet de revenir au paragraphe originel correspondant.

Généralités

..... ( Man-PS, p.19-21 )

.....

( retour )

Arborescence des contenus, Dossiers surveillés

.....

( Man-PS, p.400 )

( retour )

Dualité d’affichages de la bibliothèque

..... ( Man-PS, p.6, p.17 )

.....

Depuis la version PS 16.1.0.115, l’affichage compact de la bibliothèque offre, sous forme d’une fonction « Navigation », un confort d’accès aux différents contenus de la bibliothèque susceptibles d’alimenter les onglets des emplacements . Cette fonctionnalité est proposée dans les éditeurs de films, de disques, de titres, etc…

Compact library Navigation feature PS 16.1

  1. Le survol du mot « Navigation » avec le curseur suffit à déclencher l’affichage en superposition de l’arborescence complète de la bibliothèque, la même arborescence que celle proposée dans son affichage principal (voir « Généralités »). A ce stade, l’affichage est de type « détaché ». Un simple déplacement du curseur en dehors de cet affichage à droite ou du mot « Navigation » à gauche referme l’affichage.
  2. Un clic sur l’épingle permet de figer l’affichage de l’arborescence pour l’éditeur en cours. Selon la personnalisation de l’affichage de l’éditeur, ce mode « attaché » de l’arborescence peut s’avérer affiché au détriment d’une colonne de vignettes.
  3. L’affichage peut être « détaché » de l’éditeur en cours et refermé par un nouveau clic sur l’épingle.
  4. Quel que soit l’état attaché/détaché de l’affichage de l’arborescence, le choix qui y est réalisé alimente l’onglet d’emplacements actif.

( retour )

Onglets des emplacements ( Man-PS, p.22-23, p.48-49 )

.....

( retour )

Groupements des contenus ( Man-PS, p.23-26 )

.....

( retour )

L’explorateur de la bibliothèque ( Man-PS, p.33-36 )

.....

Explorateur de la bibliothèque PS16

.....

( retour )

Détection de scènes vidéo ( Man-PS, p.56-59 )

.....

Les vignettes de scènes sont visuellement identifiables par le changement de taille et de couleur de leurs bandes film stylisées en partie gauche par rapport à celles des vignettes sources.

.....

( retour )

Supprimer des éléments de la bibliothèque ( Man-PS, p.32 )

.....

( retour )

Médias manquants ( Man-PS, p.21-22 )

.....

( retour )

Collections ( Man-PS, p.26-28, p.30, p.61 )

.....

( retour )

Import rapide ( Man-PS, p.30 )

.....

( retour )

Export direct depuis la bibliothèque ( Man-PS, p.30-32 )

Studio 16 offre la possibilité d’exporter directement des éléments de type photo, vidéo, audio ou projet sur un disque ou vers un service de stockage basé sur Cloud (Internet).

L’absence de paramétrage spécifique de la fonction lui confère uniquement un caractère de stockage, assimilable à une sauvegarde. Si cette possibilité ne répond pas suffisamment à votre besoin, d’autres options d’exports sont accessibles en sélectionnant le(s) élément(s) puis en cliquant sur l’onglet principal « Exporter » (Man-PS, chapitre 11) .

Stockage sur un disque

Avant d’enchaîner les étapes suivantes, je vous conseille de charger un disque vierge dans l’unité de gravage.

  1. Après avoir sélectionné le(s) élément(s) dans l’affichage principal de la bibliothèque, accéder au menu contextuel par un clic droit sur un élément.
  2. Choisir l’option « Graver un disque ».
  3. Dans la fenêtre maintenant ouverte, vous pouvez ajouter et/ou supprimer des éléments.
  4. Lorsque vous êtes prêts, cliquez sur « Graver ».
Export direct PS16 : disque

Stockage sur Cloud (Internet)

  1. Après avoir sélectionné le(s) élément(s) dans l’affichage principal de la bibliothèque, accéder au menu contextuel par un clic droit sur un élément.
  2. Survolez l’option « Transférer sur » jusqu’à l’extrémité droite.
  3. Cliquez sur le service de stockage.
  4. Dans la fenêtre maintenant ouverte, renseignez vos identifiants puis cliquez sur « Valider ».
Export direct PS16 : Cloud

Qui dit sauvegarde, dit restauration. Les éléments stockés par cette fonction pourront être récupérés le cas échéant soit via le système de fichiers de l’ordinateur s’agissant d’un support disque, soit via l’onglet principal « Import », par la fonction « Importer de » + « Cloud » (Man-PS, chapitre 10, p.351-352) . Pour cette dernière possibilité, vous pouvez jeter un œil au tutoriel « Les nouveautés de Pinnacle Studio 16 dévoilées » d’un autre rédacteur bien connu du site.

( retour )

Notations ( Man-PS, p.41 )

.....

( retour )

Balises, créations et affectations ( Man-AS, p.51-54 )

.....

Cette action débouche :
  1. Soit sur l’ouverture d’une grande fenêtre dans la partie droite de l’explorateur,
  2. Soit dans une fenêtre contextuelle.
  3. Dans les deux cas, sous l’onglet « Gérer », vous pouvez créer une nouvelle balise après saisie de son nom et action sur le bouton « + ».
  4. Vous pouvez trier vos balises, soit par ordre alphabétique, soit par « Pertinence » (ordre décroissant du nombre d’affectations entre parenthèse).
  5. Vous pouvez supprimer des balises, soit individuellement, soit globalement.
Accès aux balises PS16

Pour l’affectation d’une balise, trois possibilités sont à votre disposition :

  1. Soit directement en sélectant la vignette, puis après avoir saisi le nom d’une nouvelle balise et avoir coché son application immédiate, action sur le bouton « + ».
  2. Soit directement en sélectant la vignette puis en ouvrant la fenêtre « Balises » et en choisissant une balise préalablement créée dans la liste affichée.
  3. Soit via le menu contextuel de la vignette (clic droit) et, via le survol de l’option « Attribuer la balise », clic gauche sur le nom de balise à attribuer.
Affectations des balises PS16

Dans les 3 cas, la vignette reçoit une icône signifiant la présence de la balise. Un survol de l’icône avec le pointeur fait apparaître une info-bulle avec les noms de balises affectés et une possibilité de les supprimer.

N.B : les trois méthodes d’affectations sont applicables indifféremment dans les deux types d’affichages de l’explorateur de la bibliothèque, affichage vignettes et affichage textes en liste. Dans ce dernier cas, c’est à partir des données en colonnes que sont menées les actions précédemment décrites.
Les balises peuvent par exemple vous être très utiles pour repérer les clips par natures, par thèmes, par lieux ou dates de tournages, etc…. Pour ça et …..

( retour )

Les filtres d’affichages des contenus

.....

Filtre par notation ( Man-PS, p.49 )

.....

( retour )

Filtre par balise ( Man-PS, p.54 )

.....

Plusieurs balises peuvent être simultanément sélectées pour réaliser un filtre. Toutefois, pour les besoins de l’exemple une seule est sélectée, une affectant le premier des trois clips. Le passage du pointeur souris sur l’icône balise de ce clip révèle qu’il est affecté de 2 balises dont celle intitulée « Parc d’attractions » sur laquelle on va filtrer. Cliquons sur le bouton « Balises ».

1. La liste des balises que vous avez créées vous est proposée, avec en regard de chaque balise une coche de sélection. En tête de la liste figure un paramètre « Concordance » qui se décline en 3 options :

  • Complet : affiche uniquement les contenus affectés de toutes les balises sélectées dans la liste.
  • Partiel : affiche les contenus ayant une des balises sélectées parmi celles qui leurs sont affectées.
  • Aucune : affiche uniquement les contenus ne possédant aucune des balises sélectées ; cette option permet par exemple de ne plus afficher les contenus affectés d’une balise « Monté » correspondant à des éléments déjà utilisés pour le montage en cours.
Filtres par balises PS16 : concordances
2. En présence de la balise « Parc d’attraction » cochée et de l’option « Partiel », parmi les trois clips présents initialement seul le premier demeure affiché. Vous remarquez l’apparition d’un bandeau orangé supportant le nom des balises filtrées. Filtres par balises PS16 : inclusions
3. A contrario, l’option « Aucun » appliquée à la même balise « Parc d’attraction » cochée ne fait plus apparaître le clip affecté de cette balise, mais uniquement les deux autres. Dans ce cas, le bandeau orangé supporte le nom des balises exclues du filtre. Filtres par balises PS16 : exclusions
4. Pour désactiver le filtre par balises, soit décochez toutes les balises de la liste, soit cliquez sur la croix blanche à l’extrémité droite du bandeau orangé. Filtres par balises PS16 : désactivation

.....

( retour )

Filtre par 3D stéréoscopique ( Man-PS, p.50 )

Pour ceux qui pratiquent la 3D, l’option « 3D » qui figure dans le bandeau noir qui domine soit l’explorateur, soit l’affichage compact de la bibliothèque permet de n’afficher que les éléments détenteurs de l’attribut 3D.

( retour )

Les icônes d’une vi gnette ( Man-PS, p.37-42 )

Chaque vignette représentative d’un fichier vidéo peut supporter jusqu’à 10 icônes différentes dont 5 externes avec 2 permanentes et 5 internes avec 1 permanente.

Les externes

.....

3. Indicateur de contenu photo ou vidéo conçu pour un affichage en 3D stéréoscopique, qui apparaît après une détection automatique à l’import ou après une définition manuelle par correction (voir indicateur interne 1).

4. Indicateur de média utilisé, qui s’applique uniquement à des contenus photos, vidéos et audio. On retrouve là cet indicateur si pratique perdu sous Avid Studio. En grisé dans l’affichage principal de la bibliothèque, la coche est de couleur verte dans l’affichage compact si le média est utilisé dans le montage en cours.

Vignette vidéo : icônes externes PS 16
5. L’indicateur de contenu verrouillé indique que vous n’êtes pas en possession de la licence vous permettant d’utiliser ce contenu librement. L’intégration du contenu dans un montage est possible, mais in fine à l’export un filigrane sera présent. Généralement, c’est l’achat qui permet de déverrouiller le contenu. Vignettes vidéo: icônes verrouillé PS16

.....

( retour )

Le lecteur de la bibliothèque ( Man-AS, p.42-45 )

.....

( retour )

L’éditeur de médias

..... d’un chapitre complet du manuel Studio qu’il ne s’agit pas de développer ici ( Man-PS, p.137-165 ).

.....

..... je n’ai d’autre choix de le faire qu’à partir de la bibliothèque, du chutier dans l’exemple. Studio 16 offre désormais la possibilité via le presse-papier, d’intégrer une séquence de la TL dans un thème de montage (Man-PS, p.209-210) .

.....

( retour )

SmartSlide et SmartMovie ( Man-PS, p.59-68 )

.....

( retour )

{Les captures d'écran ont été réalisées à l'aide de Snagit 10 de TechSmith}

Partager/sauvegarder cet article


Commentaires
titou Par # titou @ samedi 26 mai 2012 16:39
Bonsoir Laracom,
Merci et bravo pour ce tuto et pour la série à venir.
Très clair et compréhensif.
titou

cyborgjeff Par # cyborgjeff @ mercredi 30 mai 2012 01:52
hihi, je reste sur ma faim évidemment, mais je pense que cela va clairement m'aider à démystifier AS ;)

Mamounette Par # Mamounette @ dimanche 3 juin 2012 10:11
Bonjour Laracom,
Un grand merci et bravo pour ce nouveau tuto. Tout ce qui pourra éclairer notre lanterne pour la compréhension d'AS sera le bienvenu.
Cela doit être un énorme travail que de présenter le plus clairement possible pour que tout le monde comprenne.

larocom Par # larocom @ dimanche 3 juin 2012 11:51
Bonsoir à tous,

Merci titou, cyborgjeff et mamounette pour l'accueil que vous avez réservé à ce tuto. J'espère, comme le dit mamounette, qu'il permettra "d'éclairer la lanterne" sur le fonctionnement d'AS.
Mais ne nous emballons pas car nous n'en sommes qu'à la publication des 3 premiers paragraphes et il reste à espérer que les 15 suivants tiennent également leurs promesses à vos yeux.
Oui mamounette, c'est parfois un peu compliqué que de trouver la phrase passe-partout. Mais ça oblige à réfléchir, à creuser chaque sujet, et à ce titre cela a été aussi enrichissant pour moi (je ne vais tout de même pas m'auto-remercier !!!).

Donc merci encore pour vos messages de sympathie. Mais la plus grande des satisfactions pour moi sera que vous trouviez des réponses à certaines de vos questions dans les différents paragraphes de ce tutoriel. Auquel cas, il aura rempli sa mission.

@+

Déclic Vidéo FX Par # Déclic Vidéo FX @ mercredi 6 juin 2012 13:04
Sacré boulot que tu as fait là Larocom... Tu as pondu un tutoriel très complet, je te tire mon chapeau, on a quelque chose de très complet, vivement qu'on arrive à la fin !!!
Hihihihi...

DV FX

larocom Par # larocom @ mercredi 6 juin 2012 13:44
Il me semble percevoir une légère pointe d'ironie au travers de compliments qui me vont droit au coeur.
Mais auras-tu la patience d'attendre jusqu'à la fin ? That is the question ! Si tu penses que non, demande au patron du site d'accélérer les publications !!!
Hahahaha...

Larocom

Déclic Vidéo FX Par # Déclic Vidéo FX @ lundi 18 juin 2012 11:07
Le patron a eu du mal à accélérer la cadence, au contraire il est en perte de vitesse, cause: mille projets en cours.... Mais ça redémarre, pas de souci !!
;-)

DV

titou Par # titou @ mercredi 20 juin 2012 12:27
Bonjour Laracorm,
Du beau travail en vérité.Merci pour le tuto et le temps que tu donnes,afin de nous faciliter la vie avec Avid.
Cordialement,
titou

larocom Par # larocom @ jeudi 21 juin 2012 11:41
Bonjour titou,
Merci de ton retour enthousiaste que je perçois comme un agréable encouragement.
Cordialement.
Larocom

Mamounette Par # Mamounette @ dimanche 24 juin 2012 14:10
Très occupée en ce moment sur un projet AS mais je n'en demeure pas moins à l'écoute de la suite de ce tutorial et celle-ci me conforte sur ce que j'ai compris jusqu'à présent. Autant dire que j'attends la suite avec impatience pour apprendre ce que je ne sais pas encore. Beau travail Larocom, c'est clair, bien expliqué, et je ne peux que demander à D.V. d'accélérer un peu. S'il ne pédale pas assez vite il ne sera jamais prêt pour le départ du Tour de France. ;-)

Déclic Vidéo FX Par # Déclic Vidéo FX @ dimanche 24 juin 2012 15:50
Je viens de publier un chapitre supplémentaire....
Chaque semaine un ch'tit bout, faut pas oublier que Saby s'occupe de la traduction en anglais, ça prend un temps fou cette plaisanterie, vous imaginez même pas !!

DV FX

Mamounette Par # Mamounette @ dimanche 24 juin 2012 16:09
C'est bien pour cela que nous sommes reconnaissants car on se doute bien de tout le travail en amont que cela représente, d'autant qu'il n'y a que des bénévoles. On espère que nos encouragements, les témoignages de satisfaction de notre part vous aideront à continuer à être besogneux. En tout cas ce tutorial, lorsqu'il sera arrivé à son terme, sera notre bible pour bien connaître toutes les ficelles d'AS. Merci, merci, merci.
Cordialement à toutes et tous.

Déclic Vidéo FX Par # Déclic Vidéo FX @ lundi 25 juin 2012 12:24
Oui, je dois t'avouer que ce sont les témoignages de satisfaction des uns et des autres, les encouragements, qui nous font avancer (et à bas les plaintes et mécontents...)
;-)
L'impression aussi d'apporter une petite pierre dans l'édifice et de servir à quelque chose, sans cela, il y a belle lurette que l'on aurait arrêté !!!

DV FX

titou Par # titou @ samedi 30 juin 2012 13:26
Bonjour larocom,
Magnifique,toujours aussi bien.
De nouveau un grand merci.
Cordialement,
yiyou

Ferdinand Par # Ferdinand @ lundi 2 juillet 2012 02:22
Bonjour, j'ai lu le tutoriel avec intérêt, et appris quelques astuces. Je voudrais quand même signaler des bugs constatés dans la Bibliothèque :
1. Elle se mélange les pédales à l’importation, en plaçant des médias (vignettess) dans des mauvaises branches d’arborescence. (J’ai 5 projets de films en cours ou terminés, mais pas effacés).
2. J’utilise exclusivement des collections crées pour mes projets de film, avec des sous-collections (essentiellement « photos » et « musique »). Quand je supprimes les vignettes dans une collection, ils ne sont pas supprimées, ni dans « Tous les médias », ni dans « Vidéo ». Pour s’en débarrasser, il faut répéter la suppression 3 fois.
J'ai également trouvé d'autres bugs, mais qui ne se réfère pas à la Bibliothèque. Faites moi savoir, si ça vous intéresserez.
Cordialement,
Ferdinand

larocom Par # larocom @ lundi 2 juillet 2012 03:47
Bonjour Ferdinand,
1. Je ne suis pas en mesure d'affirmer ou d'infirmer ce que tu avances sur ce point comme étant un bug, car personnellement je n'utilise pas la fonction import de AS. Je stocke les médias que je compte utiliser dans des répertoires Windows dédiés, répertoires que je répute surveillés sous AS.
2. Ce point n'est pas un bug. La mise en collection d'un média est une opération volontaire de la part de l'utilisateur qui se fait à partir du média source. Ce n'est qu'une opération de base de donnée et non une copie du média. De plus plusieurs collections peuvent être affectées à un même média. Il serait donc illogique d'envisager la suppression du média source à l'occasion de la suppression de sa présence dans une collection.
Par contre, il faut savoir que la suppression d'un média dans sa branche de stockage entraîne simultanément la suppression des vignettes qui le représente dans les collections (la suppression des éléments de la bibliothèque sera l'objet du prochain paragraphe publié de ce tutoriel).
Pour toutes les questions qui ne sont pas en rapport direct avec le tutoriel, merci de poster sur le forum Avid dont tu trouveras un lien en fin de page d'accueil du présent site.
Cordialement.
Larocom

titou Par # titou @ mardi 24 juillet 2012 02:18
Bonjour DV,laracom,et tous,
De nouveau,mes plus vifs remerciements pour ces aides qui nous facilitent grandement l'approche de ce logiciel.
Cordialement,
titou

zoreole Par # zoreole @ lundi 13 août 2012 09:13
Bonjour
Je suis très intéressé par le tutoriel concernant la bibliothèque de AVID STUDIO, mais je n'arrive pas à tout visionner. Je bloque au chapitre 2 paragraphe "notations".
Comment faire pour découvrir la suite ?
Merci de votre aide.

larocom Par # larocom @ jeudi 16 août 2012 04:05
Bonjour,
Désolé pour le délai de réponse, mais j'ai quelques difficultés locales de connexions.
Concernant le tutoriel, il est écrit en tête de ce dernier que la publication est réalisée par épisodes hebdomadaires ou bihebdomadaires. Le paragraphe "Notations" est le dernier publié à ce jour et il te faudra patienter pour la parution progressive des suivants.
Larocom

zoreole Par # zoreole @ jeudi 16 août 2012 10:41
Bonjour

Merci à larocom pour ta réponse. cela me rassure, je pensais que c'était moi qui n'étais pas doué.
Je patiente pour la suite.
Encore merci!zoreole

Mamounette Par # Mamounette @ jeudi 16 août 2012 11:25
Toujours un travail formidable et sincèrement maintenant j'en suis à surveiller la suite de semaine en semaine. Merci pour tout.

titou Par # titou @ samedi 15 septembre 2012 00:46
Bonjour à tous,
Encore une fois,merci à vous,tous les travailleurs de l'ombre,
de ce que vous faites pour nous aider.
Bien cordialement
titou

zoreole Par # zoreole @ samedi 15 septembre 2012 09:43
Bravo Larocom!
Quelle patience pour ton excellent travail.
J'avoue que la transition Studio vers Avid me pose des problèmes.
Ton tuto m'aide énormément.
Encore merci.
Zoreole

Déclic Vidéo FX Par # Déclic Vidéo FX @ samedi 22 septembre 2012 12:19
Larocom,

A quand un Studio: migrer de Pinnacle Studio 15 vers Pinnacle Studio 16, qui explique comment prendre en main la bête, comment faire son montage, etc....
;-)


DV FX

larocom Par # larocom @ samedi 22 septembre 2012 17:02
Salut DV,
J'aurais du mal à produire un tuto sur la migration Pinnacle Studio 15 vers Pinnacle Studio 16 car je ne possède pas Pinnacle Studio 15, et je n'ai pas l'intention de l'installer maintenant que je suis lancé sur Pinnacle tudio 16.
Mais il doit bien y avoir une bonne âme parmi nos lecteurs qui possède les deux logiciels et qui va se porter volontaire, non ?
Enfin, j'espère !

Larocom

Déclic Vidéo FX Par # Déclic Vidéo FX @ dimanche 23 septembre 2012 03:14
Comme j'aimerai qu'un de nos lecteurs t'entende et nous rejoigne, afin que nous voyons grossir le rang de ceux qui aident la communauté...

DV FX

Déclic Vidéo FX Par # Déclic Vidéo FX @ dimanche 7 octobre 2012 14:55
Et allez... Un épisode de plus !!!
Quoi, on est bientôt à la fin ?...
Sniffffffffffff

DV FX

titou Par # titou @ lundi 8 octobre 2012 01:31
Bonjour à tous,
Bravo encore et merci laracom.Très utile et intéressant tes explications sur les icônes des vignettes.
Un énorme travail sûrement.Merci.
Cordialement,
titou

titou Par # titou @ lundi 15 octobre 2012 01:03
Bonjour laracom,.
Merci.Parfait,comme d'hab.
Cordialement

titou Par # titou @ jeudi 22 novembre 2012 01:48
Bonjour à tous,
Merci laracom,vraiment du super boulot.Bien fait,clair,instructif.Plein de choses que l'on n'arriverai pas à trouver dans le mode d'emploi en ligne.
Tu dois y passer pas mal de temps.
Encore merci et bravo.
titou

christ Par # christ @ dimanche 2 décembre 2012 15:56
Bonsoir à tous,
J'ai attendu la fin de la série pour adresser tous mes remerciements pour ce travail d'envergure vraiment didactique.Si beaucoup d'évolution dans le futur, nous sommes prêts pour une saison 2.
Merci...

titou Par # titou @ lundi 3 décembre 2012 01:20
Bonjour à tous,
Laracom,nous voila donc arrivés à la fin de ce formidable tuto.
C'est assurément un énorme travail et beaucoup de ton temps consacré à la communauté Pinnacle et Avid.
Vraiment bien fait.et très instructif.
Merci encore.
titou

Himalia29 Par # Himalia29 @ lundi 3 décembre 2012 04:27
Merci infiniment pour cet immense travail clair et précis.Tu nous a permis d'apprivoiser cette bibliothèque qui nous déroutait des "Pinnacle Studio" mieux connus.J'ai imprimé ton tuto et le garde près de moi pour travailler !!!

Mamounette Par # Mamounette @ lundi 3 décembre 2012 04:53
Je réitère toutes mes félicitations pour ce travail laborieux très certainement mais très bien fait. Il accompagne tous mes nouveaux projets car il permet de trouver mille et un renseignements permettant de bien comprendre ce nouveau logiciel. A quand la suite vers Studio 16 ? Je me doute qu'il sera un bon complément. Bravo et encore merci.

lipo Par # lipo @ lundi 3 décembre 2012 08:27
Bonjours a tous j'ai une petite question j'aimerais savoir si Avid Studio 1 est compatible avec windows 8 et comment installer studio 14 sur cette environnement. cordialement..

titou Par # titou @ lundi 3 décembre 2012 08:56
Bonjour lipo,
Tu peux le savoir avant d'installer Windows8.il y a un outils incorporé.
Mais je ne suis pas sûr.Studio 16 lui est compatible.
Les spécialistes vont vite te répondre.
Cordialement,
titou

yann56 Par # yann56 @ lundi 3 décembre 2012 09:15
Bonjour,
Studio 14 s'installe sans problème (et 16 aussi d'ailleurs)sur W8 64b
Yann

larocom Par # larocom @ mercredi 19 décembre 2012 11:57
Bonjour à toutes et à tous,

D'abord un grand merci à toutes celles et ceux qui ont apprécié le tuto, qui l'ont fait savoir et qui m'encouragent à poursuivre.

Pour satisfaire à la curiosité bien légitime de certaines (et de certains), sachez que la rédaction de l'article s'est étalée sur environ 3 mois, avec une certaine assiduité il est vrai. Mais j'ai été bien aidé par la DV-Team, qui m'a prodigué ses conseils et mis quelques outils à ma disposition.

J'ai cru lire quelque part que j'aurai quelque désir de mettre à jour le tutoriel pour satisfaire aux nouveautés de Pinnacle Studio 16. Plus j'y pense et plus Je crois que c'est DV qui a susurré cette éventualité dans sa lettre d'information du 2 décembre.

Bon je ne vous fais pas languir plus longtemps: Hé bien oui, la mise à niveau est en chantier. La réalisation en sera beaucoup plus rapide, l'essentiel des nouveautés de Pinnacle Studio 16 n'étant pas situé au niveau de la bibliothèque. Et sans trop m'avancer je pense que la diffusion pourrait en être réalisée au cours du mois de janvier 2013.

Donc encore un peu de patience et en attendant, je vous souhaite à toutes et à tous de bonnes fêtes de fin d'année.

A bientôt. Bien amicalement.
Larocom

Déclic Vidéo FX Par # Déclic Vidéo FX @ mercredi 2 janvier 2013 16:59
Bon bon bon... On est en Janvier 2013 mon cher... Alors ?....
;-)
J'adore taquiner, d'autant plus que moi même, je n'arrive pas à tenir les délais !!!! Arfff arffffff

DV FX

Déclic Vidéo FX Par # Déclic Vidéo FX @ mercredi 2 janvier 2013 17:00
Je relis les statistiques de ce tuto: 5654 Visites, 40 commentaires et 29 votes. Ça laisse rêveur, Larocom fait fort......


DV FX

larocom Par # larocom @ mercredi 2 janvier 2013 17:54
Faut pas trop taquiner la bête ! J'ai pour habitude de tenir les délais moi, Môssieur. Je me suis même retenu afin de ne pas te donner trop de travail pendant les fêtes, en plus de tes travaux domestiques. Alors t'as qu'à voir !
Rira bien qui rira le dernier ! A bientôôôt !!!

Larocom

titou Par # titou @ jeudi 3 janvier 2013 01:07
Bonjour à tous,
Il est vraiment fort ce laracom!!
Cordialement
titou

larocom Par # larocom @ jeudi 3 janvier 2013 01:41
Bonjour, bonjour,
titou, moi c'est larOcom et non larAcom.
Mais pas d'inquiétude, je ne suis pas susceptible ! Heureusement, car avec DV ... ;-)
En tous cas, merci de ta fidélité.
Cordialement.
Larocom

titou Par # titou @ jeudi 3 janvier 2013 02:06
Excuse moi larocom,c'est les restes du réveillon.
On ne peut qu'être fidèles avec des personnes de qualité et de gentillesse comme vous.
Cordialement,
titou

MikeAch Par # MikeAch @ vendredi 4 janvier 2013 06:50
Encore merci Larocom pour ton Tutoriel et tous mes Vœux de continuation pour cette nouvelle Année.
Peut-être serais-je un peu hors sujet, mais utilisateur de toutes les versions de Pinnacle studio depuis des lustres, j'ai transpiré et passé un temps incalculable à essayer de faire fonctionner ces systèmes instables et continuellement buggés.
Bref, j'avais fait une pause sur Studio 12 Plus que je trouvais finalement très intuitif même si toujours imparfait...Mais ça allait !
Face à la venue de la HD, Studio 12 s'est mis à ramer de plus en plus et j'ai changé mon PC pour un configuration très musclée à base de Seven Ultimate 64bit.(chipset Z77, Intel Core i7-3770K, 16 Méga DDR3, SSD...etc)
Conclusion : Forcement Studio 12 n'est pas optimisé pour Seven 64bit...Et Rame autant que sur mon ancien Q9400 QuadCore sous XP.

J'ai voulu changer de crèmerie en passant sur Magix de Luxe Premium 2013 il y quelques jours.....GROSSE ERREUR !!! Usine à gaz et encore des chevaux en moins !
On passe suffisamment de temps sur " le montage" sans doubler ou tripler ce temps en re-adaptation...Sans compter que les anciens montages Studios sont complètement ignorés.

Hop ! Suppression de Magix.....

Par dépis...Je dis bien par dépit, j’ai ré-investi dans Studio 16 Plus et depuis quelques jours, c'est de nouveau la galère.
Plus rien à voir avec Pinnacle....On est sur de l'Avid et quelques notes de "complication Corel"

Donc...Sueurs...Usure et perte de temps à nouveau sur cet outil. Seul avantage, il lit les anciens projets Pinnacle.

Ah...! Le rêve ! Pinnacle 12 en 64 bit et optimisé Seven. On n'a pas besoin de toutes ces usines à gaz...Ex, J'en suis à chercher comment faire des menus DVD sur Studio 16..Plus rien à voir avec la simplicité de Studio 12 !

Bon voila, tout est dit,
Alors, je me penches sut ton tutoriel...Qui est bien au dessus de toutes le élucubrations de Pinnacle/Avid/Corel (ou l'inverse)
Bien amicalement

larocom Par # larocom @ vendredi 4 janvier 2013 08:19
Bonjour MikeAch,
Merci pour tes bons vœux encourageants.
Pour le reste, tu es effectivement hors sujet mais je vais toutefois te faire une petite réponse.

Je suis également un transfuge des anciens Pinnacle. J'ai vécu l'évolution depuis la version 7 jusqu'à la 14 avec somme toute assez de satisfactions.
Puis sont apparus quasi simultanément Pinnacle Studio 15 et Avid Studio. J'ai longuement hésité entre la continuité sous PS 15 et la modernité avec AS. Bien qu'il m'en ait coûté (dans tous les sens du terme), j'ai finalement opté pour AS qui à mon sens représentait l'avenir.
Et je ne me suis pas trompé. Ni sur le choix de l'outil car aujourd'hui les PS 1-15 n'auront pas de successeur et AS en a déjà un, PS 16, ni sur le contenu très riche de cette nouvelle génération.

Ceci pour te dire qu'il n'est jamais aisé de changer ses habitudes, mais qu'avec un peu de patience et la volonté d'apprendre, c'est tout bénéf !
Alors pas de dépit. Tu as une bonne bécane et ta perte de temps n'est que provisoire. Et pour t'en faire gagner, je ne peux que te conseiller:
- de lire et relire ce tuto sur la bibliothèque, écrit pour AS mais bientôt mis à niveau PS 16.
- de lire ton manuel chaque fois que tu abordes une nouvelle fonction
- de consulter les forums dont les liens sont en page d'accueil du site; tu y apprendras beaucoup de choses qui t'éviterons de tomber dans les pièges que d'autres ont déjà rencontré.
- enfin, de poster sur le forum PS 16 si tu rencontres une difficulté pour laquelle tu n'as pas trouvé de réponse; il y aura toujours une bonne âme compétente pour te renseigner et te sortir du pétrin.

Alors "Hauts les cœurs". Retrousse tes manches et fonce. Tu verras que tout n'est pas dit et que tu trouveras ton compte dans "toutes ces usines à gaz".
Allez, @+
Bien cordialement.
Larocom

Stef212 Par # Stef212 @ vendredi 4 janvier 2013 10:20
Bonjour

Je tiens tout d'abord à remercier Larocom pour ce super tuto, cela m'a bien aidé à passer à studio 16.
Je suis un utilisateur de pinnacle studio depuis quelques années et je suis passé à studio 16 depuis début d'année (cadeau de Noël ;-) )

J'ai un souci que je n'arrive pas à corriger. Avec les précédentes versions, lorsque je cliquais sur une scène (import DV), je pouvais voir la date et heure de la prise de vue, ce qui est très pratique pour le montage.

Avec studio 16, je n'y arrive plus. J'ai pourtant fait l'import en faisant bien attention à sélectionner le découpage de scènes par date et heure. Lorsque je sélectionne les scènes, cela fonctionne bien, je vois en effet toutes les scènes d'un fichier DV mais aucune n'est datée, je ne vois que deux infos : position et durée. J'ai toujours ensuite l'info master qui donne la date d'enregistrement sur disque dur du fichier DV complet.

Est-ce que quelqu'un pourrait me dire comment retrouver les dates et heures de chaque scènes?

Merci par avance

Stéphane

Déclic Vidéo FX Par # Déclic Vidéo FX @ vendredi 4 janvier 2013 10:44
Arrêtez d'encenser Lara.com, ça va lui monter à la tête et il va demander des galons et une augmentation !!!.... Arfff arfff..... Bon t'as raison Larocom, je ris moins ces derniers temps. Par contre, je confirme que tu as tenu tes promesses, le tuto nouvelle mouture est entre nos mains (ou plutôt celles de Saby qui s'attaque à la traduction, chose qu'il adore, surtout avec les proses de Larocom)....

A +
DV FX
PS: @ Stéphane, tu es hors sujet, merci de bien vouloir rejoindre les forums pour ta question (cadeau de début d'année, ce que tu demandes n'est hélas plus possible avec AVID Studio / Studio 16, il faut garder Studio 14 si tu veux cette fonctionnalité...)

MikeAch Par # MikeAch @ vendredi 4 janvier 2013 12:46
Re-Bonjour Larocom,
Merci pour tes encouragements...Même si le hasard a voulu que ce soit AS qui prenne le dessus par rapport à PS...Car les mouvances de la globalisation sont imprévisible et c'est tant mieux pour toi si par hasard....Un peu comme le V2000 et sa superbe image qui a perdu face au VHS doté d'une image beurk en comparaison...On a beaucoup perdu en ergonomie avec AS.
Avec PS, j'aimais bien prendre des objets et les déposer sur la table...Simplement,
Bon, allez...On a peu de choix autre que remonter ses manches
Bien amicalement
Michel

larocom Par # larocom @ samedi 5 janvier 2013 03:25
Bonjour MikeAch,
Ceci sera mon dernier commentaire sur cette discussion qui n'est pas à sa place ici.

Je respecte ton opinion, mais je ne la partage pas.
L'émergence d'Avid Studio n'est pas un hasard. Elle correspond à une évolution normale qui rejoint celle des concurrents en la matière.
Mon choix pour AS n'est pas non plus un hasard mais le fruit d'une réflexion qui tient compte également de l'évolution matérielle.
Enfin, je ne perçois pas du tout la "perte d'ergonomie" comme toi car on peut difficilement comparer. Il faut simplement accepter de changer ses habitudes et prendre du recul pour l'apprécier. Mais si l'ergonomie de l'ancienne génération te manque tellement, alors revient à Pinnacle Studio 15.

Pour conclure, je ne peux que t'encourager à poursuivre avec PS 16 et de prendre le temps d'en découvrir toutes les possibilités. Tu n'est pas le seul à souffrir de la transition, les forums en témoignent.
Bon courage !
Bien cordialement.
Larocom

Chantal Par # Chantal @ vendredi 9 août 2013 04:04
Super clair. mais je cherche pourquoi dans un dossier "surveillé", la bibliothéque ne voit pas des images ou des vidéos...
J'ai fait plusieurs import sans succés. Le mécanisme "auto" intégre bien les données (je les ai vu défilé) mais je ne les retrouve pas dans la bibliothéque ??? je craque!
merci

larocom Par # larocom @ vendredi 9 août 2013 04:55
Bonjour Chantal,
Pour tenter de répondre à ta question, éventuellement image à l'appui, il serait préférable de poster sur le forum Pinnacle Studio 16 dont tu trouveras le lien en fin de la page d'accueil du site Déclic-Vidéo.
Ce faisant et afin d'obtenir le meilleur soutien du forum et de sa communauté, il sera souhaitable de renseigner ton profil et d'indiquer quels types de fichiers tu importes et selon quel processus précisément.
Au plaisir de te lire. Cordialement.

Chantal Par # Chantal @ vendredi 9 août 2013 08:53
merci pour ta réponse. J'ai également posté quelque chose sur le forum de pinacle. Pour les fichiers que je ne vois pas, ils sont super simples : photo jpg et videos en avi acquisent au travers de pinacle version 16.
Les photos viennent soit de ma camera (sony - handycam) qui a une carte mémoire soit de picasa. Je les stocke sur un répertoire surveillé par PS16 sur mon disque dur. La blibliothéque en voit 20 sur 70. En fait j'ai l'impression qu'il s'est passé quelque chose dans la base de donnée de la bibliothéque qui mouline mais n'indexe plus!
Je n'y comprends rien!
merci


larocom Par # larocom @ vendredi 9 août 2013 09:31
Je ne sais pas où tu as posté sur le forum PS 16 car je ne vois pas ton message. Ah, si ! Sur Magazinevideo.com. Ceci dit j'ai reçu un message classique de CSC signé "Chantal". J'ai pensé qu'il s'agissait de toi et j'y ai répondu.
Il aurait toutefois été préférable de créer un nouveau thread dans le forum PS 16 dans la catégorie bibliothèque plutôt que d'envoyer un message privé. D'autant que pendant que j'écris ces lignes je reçois ton retour positif à la solution que je t'ai proposé, solution qui aurait pu rendre service à la communauté.
Enfin tout est bien qui finit bien pour toi et j'en suis heureux.

Chantal Par # Chantal @ vendredi 9 août 2013 10:25
Effectivement je l'ai posté à plusieurs endroits. Pour le mail privé, c'est que je n'ai pas bien utilisé le forum et c'est par hasard que j'ai utilisé le privé sous pinnacle! pour la communauté, j'ai mis à jour en répondant à mon message avec ce que tu m'as conseillé sur Magazinevideo.com..merci pour tout

mule91 Par # mule91 @ vendredi 15 novembre 2013 09:34
A l'ouverture d'Avid Studio comment supprimer dans : Fichier récent -les titres de tous mes anciens films qui sont montés, et mes dossiers supprimés ??

Je tourne en rond depuis plusieurs mois.

MERCI

larocom Par # larocom @ vendredi 15 novembre 2013 10:59
Bonjour mule91, bonjour à tous,

A ma connaissance la liste "Fichier/Récent" n'offre pas de possibilité de "nettoyage" manuel. Le dernier film créé chasse automatiquement le plus ancien.

Qu'entends-tu par "mes dossiers supprimés" ? S'il s'agit de dossiers initialement mis sous surveillance de la bibliothèque puis supprimés de cette même surveillance, il te faut:
- soit supprimer ces dossiers du disque où ils résident, directement sous l'explorateur Windows, soit via la fonction suppression de Studio (voir le tuto chapitre 1, § "Supprimer des éléments de la bibliothèque") Perso je préfère la 1ère solution qui me permet de mieux garder la main
- soit de les renommer à leur emplacement actuel
- soit de les déplacer hors de l'ancien chemin de surveillance ou sur un autre support
- fermer et ré ouvrir Studio et:
. si les dossiers ont disparu de l'arborescence de la bibliothèque, fin de l'histoire
. sinon, supprimer les vignettes alors repérées "Médias manquants" (voir § déjà évoqué), puis fermer et ré ouvrir Studio.

Si "mes dossiers supprimés" représente pour toi autre chose, alors précise ton propos.

Cordialement.
Larocom

Déclic Vidéo FX Par # Déclic Vidéo FX @ vendredi 15 novembre 2013 14:23
Mule91,

Si tu es vraiment embêté car tu as certains noms de fichiers "dérangeants", alors pour les faire disparaître, tu réalises un projet nommé "projet 1", puis dans la foulée "projet 2", etc... Jusqu'à ce que tu purges ta liste... Et voilà, les yeux indiscrets autour de toi ne verront pas tout ce que tu es capable de réaliser comme film...

DV FX

mule91 Par # mule91 @ vendredi 15 novembre 2013 15:46
Merci DV FX
c'est aussi une très bonne idée
mulo91

mule91 Par # mule91 @ samedi 16 novembre 2013 08:27
Merci Larocom de ta réponse

Mes dossiers supprimés étaient bien ceux de mes dossiers du disque !!



miclil Par # miclil @ mercredi 4 décembre 2013 10:25
Bonjour J'utilise St 16 Ult Collect Lorsque je veux en cliquant droit sur une vignette vidéo de mon montage l'image refuse d'apparaitre dans la navigation
Toute la vidéo apparait depuis 001 MTS et ce n'est qu'en ma
noeuvrant l'ascenseur que j'arrive enfin à la vidéo désirée laquelle est bien sélectionnée Auparavant la vidéo choisie arrivait toute seule dans la navigation bien sélectionnée et il n'y avait pas besoin d'activer le déroulant Salut et Merci

larocom Par # larocom @ mercredi 4 décembre 2013 16:10
Bonsoir miclil,

J'ai du mal à distinguer ton problème car ton propos ne me paraît pas clair. Il me semble discerner toutefois qu'il s'agirait plus d'un problème de montage plutôt que de fonctionnement de la bibliothèque. Et si tel est le cas, je dois te dire que tu es hors sujet.

Je te conseille donc de poster ta question sur le forum PS17 (PS16, AS), d'être alors plus précis dans l'exposé de ton problème et de l'étayer d'une image jointe (ce qui n'est pas possible ici).
Là, la communauté pourra te venir en aide.

Cordialement.
Larocom

Nounoute64 Par # Nounoute64 @ mardi 4 février 2014 08:32
Bonjour,

J'utilise Avid Studio depuis plusieurs années sans problème. Mais cela ne pouvait pas durer.... J'ai importé, avec Studio, mes vidéos sans problème comme d'habitude mais quand je regarde dans la bibliothèque, impossible de les trouver et donc de travailler dessus, mais elles ont bien été crée , à leur bon endroit. J'ai toutes mes anciennes vidéos et aucune des nouvelles sur lesquelles je veux travailler. Une idée de ce qui se passe ?

larocom Par # larocom @ mardi 4 février 2014 16:24
Bonsoir,

Nounoute64, les commentaires sont destinés à répondre à des questions spécifiques au tutoriel, non à des problèmes personnels. Tu es donc hors sujet.

Je vais toutefois te donner 2 pistes qui pourraient conduire à la solution:
1) Sans présumer de la méthode de chargement, tes vidéos sont-elles importées dans un dossier surveillé de AS ?
2) Si la réponse au point précédent est "oui", tu peux alors tenter la reconstruction de la bibliothèque fermant AS et en supprimant les fichiers "settings.xml" et/ou "EffectRepository.xmp". Pour AS ils se trouvent respectivement dans "C:\Users\votrenomdutilisateur\AppData\Local\Avid\Studio\1.0\Settings" et "C:\Users\votrenomdutilisateur\AppData\Local\Avid\Studio\1.0\EffectDB".
Ils seront reconstruits par AS à la prochaine ouverture. Seul inconvénient, tu devra reconfigurer AS (Configurer, Panneau de configuration).

Si ces pistes ne t'apportent pas la réponse attendue, je te conseille de poster ta question sur le forum PS17 (PS16, AS), d'être alors plus précis dans l'exposé de ton problème et de l'étayer d'une image jointe (ce qui n'est pas possible ici).
Là, la communauté pourra te venir en aide.

Cordialement.
Larocom

Pirdop Par # Pirdop @ lundi 21 septembre 2015 15:36
Bonjour.

Pour ceux qui travaillent simultanément sur plusieurs projets, la bibliothèque, héritée d'Avid, est un véritable BOULET. Chaque projet est pollué par les clips, les titres, les photos, les pistes audio ... des autres projets en cours, ce qui conduit à vider toute la bibliothèque à chaque changement de projet, puis à reconstituer ce qui correspond au projet de l'instant T.

Il faudrait que cette partie de la bibliothèque puisse être stockée non pas avec le logiciel, où elle n'a pas sa place, mais soit sauvegardée dans le projet correspondant de film ou de disque. Par exemple, les titres d'un projet sont spécifiques à ce projet. Et lorsque l'on reprend un projet ancien, il faut aujourd'hui reconstituer la bibliothèque, ce qui n'est pas toujours évident, sans parler des problèmes de changement de version de Studio.

Qui stockerait tous ses fichiers de traitement de texte en vrac dans un répertoire unique, tous ses calculs de tableur dans un autre, ... ? Les répertoires sont faits pour que l'on puisse classer ses fichiers dans des arborescences PAR PROJET (ou sujet) ... contrairement à ce que pense Microsoft, qui, pour mémoire, n'en est pas l'inventeur.

Quant à la notion de "bibliothèque surveillée", elle me semble surtout être un facteur d'instabilité des projets.

Cordialement,
Pirdop

Larocom Par # Larocom @ lundi 21 septembre 2015 18:53
Bonsoir à tous,

Pirdop, comme le rappelle souvent Le Papy, ce site n'est pas un forum. Les commentaires sont sensés concerner uniquement le contenu du tutoriel, pour en signaler une anomalie par exemple. Je vais toutefois répondre succinctement à ton propos.

Je ne suis pas du tout d'accord avec ton analyse et tes conclusions concernant l'utilisation de la bibliothèque. Bien qu'habituellement je traite d'un seul montage à la fois, il m'est arrivé d'en avoir plusieurs en cours et je n'ai jamais eu besoin de "vider" la bibliothèque de l'un quelconque de ces projets pour en traiter un autre.
Avec une organisation disque arborescente réfléchie des différents projets sous Windows, associée à un choix judicieux des dossiers surveillés par Studio, ton problème n'en est pas un.

Comme tu le fais justement remarquer, les répertoires sont faits pour classer les fichiers par projet. Pourquoi donc n'exploites-tu pas cette possibilité qui d'ailleurs est évoquée dans le tutoriel au paragraphe "Arborescence des contenus, Dossiers surveillés" ?

Cordialement.
Larocom

Pour un débat sur ce sujet et/ou pour obtenir de plus amples informations, je te recommande de poster sur un des forums répertoriés en fin de page d'accueil du présent site Déclic-Vidéo-fx.

Charmette Par # Charmette @ mardi 28 novembre 2017 16:42
j'éprouve de gros problèmes pr éliminer le ! présent sur les vignettes vidéo.pouvez vs m'aider svp,merci.

Larocom Par # Larocom @ mercredi 10 janvier 2018 08:06
Bonjour,

Charmette, comme le rappellait souvent Le Papy (aujourd'hui il a pris sa retraite), ce site n'est pas un forum. Les commentaires sont sensés concerner uniquement le contenu du tutoriel, pour en signaler une anomalie par exemple.

Je t'invite donc à poster sur le forum Pinnacle Studio répertorié en fin de page d'accueil du présent site Déclic-Vidéo-fx, où pourront t'être fournies des réponse à tes questions.
Mais veille à être beaucoup plus précis quant à l'énoncé de ta question.

Cordialement.
Larocom

 
ATTENTION, cette rubrique commentaires ne doit être utilisée que dans le cadre de l'article concerné. Toutes les questions techniques et/ou généralistes liées aux logiciels objets de nos articles doivent être posées par l'intermédiaire des différents forums; il ne sera pas fourni de réponse aux commentaires qui ne répondent pas à ces critères et nous nous réservons même la possibilité de les modérer. Merci par avance de votre compréhension.

Les commentaires supportent les balises : [quote]Texte[/quote], [b]Texte[/b], [i]Texte[/i], [u]Texte[/u], [url]www.sample.com[/url] ou bien [url=www.sample.com]Nom du lien[/url].
Vous pouvez utiliser ces balises pour mettre votre texte en évidence ou insérer un lien dans votre commentaire.

Nom ou surnom (obligatoire) - visible publiquement sur le site

Email (obligatoire) - non visible sur le site

Site Web

CAPTCHA image
Entrer le code ci-contre

Accès au site officiel

Site officiel Pinnacle Studio